Partager

Un Britannique et un Italien, otages au Nigeria depuis mai 2011, ont été tués, apparemment par leurs ravisseurs, avant d’avoir pu être secourus lors d’une opération lancée jeudi par les forces nigérianes avec l’appui des Britanniques, a annoncé le Premier ministre David Cameron. Le président du Nigeria Goodluck Jonathan a de son côté annoncé que les personnes qui avaient tué les otages avaient été arrêtées et que le Britannique et l’Italien étaient détenus par le groupe islamiste Boko Haram. C’est la première fois que les islamistes de Boko Haram, qui multiplient depuis des mois attaques et attentats sanglants au Nigeria, sont officiellement accusés dans cet enlèvement. Les deux otages travaillaient pour Stabilini Visinoni Limited, une entreprise de construction italienne basée au Nigeria. Les enlèvements sont rares dans le nord du Nigeria, mais fréquents dans le sud pétrolifère où des groupes armés ont déjà pris en otages de nombreux expatriés, généralement relâchés contre une rançon. AFP.