Partager

Des membres d’une tribu de l’est de l’Inde ont marié un bambin à une chienne dans l’espoir de chasser ce qu’ils pensent être une malédiction menaçant l’enfant, rapporte mercredi une agence de presse.

jpg_v-3.jpgLes parents d’un garçonnet de 18 mois, Sangula, se sont laissés convaincre d’unir leur fils au canidé du village après avoir découvert une dent supplémentaire sortant de sa gencive supérieure.

Car pour cette tribu de l’Etat de l’Orissa, il s’agit d’un mauvais présage annonçant la mort du bébé: les anciens de cette communauté pensent en effet que l’apparition d’une dent signifie que l’enfant va être attaqué et dévoré par un tigre.

Seul un mariage avec une chienne éloignera le mauvais sort.

Une cérémonie religieuse, avec même la dot de la mariée, a eu lieu dans un temple hindou du département Jajpur, a raconté l’agence United Press of India (UNI). La chienne portait des bagues et une chaîne en argent, comme l’exige la tradition.

Le père de Sangula, Sanrumula Munda, a tout de même assuré qu’il laisserait son fils trouver un jour une véritable épouse.

Croyances et superstitions sont encore extrêmement répandues dans les campagnes de l’Inde, un géant multiculturel et multiethnique.

Fin 2007, un paysan indien du Tamil Nadu (sud) avait aussi épousé une chienne, convaincu d’être hanté par les esprits de deux chiens qu’il avait tués 15 ans plus tôt.

Source: (Afp)

25 Février 2009