Partager

Un policier a été tué et neuf blessés mercredi par des grenades lancées par des « terroristes présumés » dont deux ont été tués, lors d’une intervention de la police à Mombasa, au sud du Kenya, a annoncé le responsable provincial de la police. Il a ajouté que la police fouillait la zone à la recherche d’autres membres du groupe de « terroristes présumés » visé par le raid, qui selon lui pourrait être liés aux insurgés islamistes somaliens. Un contingent kényan combat ces insurgés shebab au sein de la force de l’Amisom. Les policiers ont donné tôt mercredi l’assaut à une maison de Likoni, à la sortie sud de la ville portuaire de Mombasa, capitale de la province côtière kényane, à la suite d’un renseignement donné par un suspect arrêté plus tôt, a expliqué M. Adoli. La police dit avoir saisi deux armes à feu, deux grenades et des munitions. Il a exclu tout lien entre l’intervention de mercredi et les récentes opérations lancées par les autorités kényanes contre le MRC, mouvement qui réclame l’indépendance de la province de la Côte du reste du Kenya. Depuis que son armée est entrée en Somalie en octobre 2011, le Kenya a été la cible d’une multiplication d’attaques à la grenade ou à la bombe, attribuées à des partisans des shebab, notamment au Centre kényan musulman de la Jeunesse (MYC), un groupe soupçonné d’être le relais des insurgés somalien dans le pays. AFP.