Partager


L’émission de téléréalité qui sera bientôt diffusée par Africable promet des oppositions alléchantes à partir du tirage au sort qui a eu lieu le jeudi dernier à l’hôtel Dafina. C’était au cours d’une conférence de presse qui a enregistré la participation des boxeurs concernés et des griots qui les accompagnent.

L’émission de téléréalité Ultime combat connaît ses oppositions depuis le jeudi dernier. Les 8 boxeurs de la catégorie des poids moyens (75 Kg) ont d’abord été repartis en 2 groupes dont le premier était composé des têtes de listes Adama Sidibé « Bogolan », Amadou Kondé « Opa », Nouhou Sangaré et Yacouba Fomba.

Le tirage au sort a donné les oppositions suivantes : Nohou Sangaré(Sikasso) contre Abdoulaye Djiré (USFAS), Amadou Kondé (USFAS) contre Mamoutou Coulibaly, Adama Sidibé(USFAS) contre Issa Diallo (AS Réal), Yacouba Fomba (AS Réal) contre Boubacar Dembélé (Club Pierre Diakité).

Pour les demi-finales, le vainqueur du 1er combat sera opposé au vainqueur du 2ème combat et le 3ème vainqueur rencontrera le 4ème. Le gala débute vendredi prochain.
Sur le papier, Adama Sidibé est le grandissime favori, mais les résultats du noble art peuvent êtres souvent faussés en fonction de la forme du jour ou de la force de frappe d’un boxeur. Sinon, Bogolan dispose du plus riche palmarès pour avoir engrangé de nombreuses médailles lors des compétitions sous régionales et continentales.

En vérité, le protégé de l’entraineur Cheick Oumar Sogodogo force l’admiration par son style et sa puissance de frappe. Bref, il est déclassé et, sauf tremblement de terre, il va sortir vainqueur du tournoi.

Son plus sérieux rival pourrait être son coéquipier Amadou Kondé « Opa » qu’il croisera, sans doute, au stade des demi finales. Opa a également récolté de nombreuses médailles dans de compétitions de la zone II.

En attendant le début de l’émission, les concurrents se livrent à une préparation intense. Aussi, chacun connaît son griot. Celui-ci fera les louanges de son protégé avant chaque affrontement. Ces hommes de culture auront le mérite de galvaniser les boxeurs et les inciter à se surpasser. C’est dire, qu’avec sa particularité, Ultime combat aura le mérite de relancer cette discipline qui bat de l’aile au Mali.

De nos jours, la boxe malienne qui a produit en son temps des grands champions dont Soungalo Bagayoko, feu Mary Konaté, Tidiany Sidibé ou Moussa Sangaré, se trouve dans un état déplorable.

Ceci se caractérise, entre autres, par un manque d’infrastructures, de compétitions et de promotion. C’est pour corriger cette défaillance que Ultime combat a décidé de mettre en compétition 8 boxeurs dont la sélection a été faite de commun accord avec les responsables de la fédération malienne de boxe qui a, en fait, proposé les meilleurs de la catégorie des poids moyens.

Le projet « Ultime Combat » cherche à assurer la promotion de la boxe malienne auprès du grand public, à susciter l’engouement du public autour de la boxe, à relancer la boxe au Mali, à attirer de nouveaux adhérents à la discipline et à promouvoir l’emploi des jeunes.

L’émission, qui se déroulera sur une période de 3 mois, aura pour cadre le pavillon des sports du stade Modibo Kéita. Elle sera diffusée 3 fois par semaine (mardi, jeudi, dimanche). Les combats se dérouleront en 5 rounds de 3 minutes. Le vainqueur final empochera la somme de 1 million de FCFA.

SOULEYMANE DIALLO

07 Aout 2008