Partager

TIMBUKTU YOUTH EMPOWERMENT PROGRAM, est un programme pensé par les anciens boursiers du programme Mandela Washington Fellowship for Young African Leader Initiative, il y a un an de cela. Lors d’une conférence de presse organisée ce Mardi 11 décembre à l’Hôtel ONOMO, les organisateurs et partenaires de ce programme ont exposé aux Hommes des médias leur ambition pour la région de Tombouctou en y développant ce programme; à partir de Janvier 2019 . Le #TYEP donne l’opportunité aux jeunes de Tombouctou de se former aux techniques de démarrage et d’accélération rapide de business disruptif qui permettront aux jeunes entrepreneurs de devenir des jeunes pousses autonomes, actifs et surtout productifs pour leur économie locale en la redynamisant considérablement. Le but ultime est de cultiver en ces jeunes l’esprit d’entrepreneuriat à Tombouctou mais aussi et surtout de faire en sorte qu’ils deviennent des ambassadeurs de la paix dans leur région dont on sait la grande réputation internationale.

Les organisateurs entendent “ Consolider la paix au Mali en accompagnant la prochaine génération d’entrepreneurs de Tombouctou”. Le programme est d’ailleurs financé par le département d’Etat des USA à hauteur de 14 millions 500 FCFA ( 25.000 $) et soutenu par d’autres partenaires comme Donilab, SUGUBA etc…

Ils seront 25 jeunes entrepreneurs à prendre part à cette formation de 10 jours . Ils bénéficieront d’une formation très diversifiée sur le Design Thinking, les outils de démarrage d’un business disruptif et les moyens de consolidation de la paix. A la fin du programme, le meilleur projet sera récompensé par une somme de 1000 $ offerts par le partenaire SUGUBA ( qui est une plateforme régionale d’investissement des Startups).

Les 3 meilleurs projets seront accompagnés par l’incubateur Donilab sur une durée de 6 mois. 15 des 25 participants auront des stages professionnels dans des organisations partenaires. Enfin, 3 participants, dont le projet aura une ambition internationale, iront faire des stages professionnels à “African Development University” au Niger, avec des professeurs chevronnés provenant des 4 coins du monde.

Selon Bilaly Dicko, Directeur exécutif du programme : “ C’est un projet qui va donner de l’espoir à la future génération des entrepreneurs de la ville de Tombouctou ! Dans cette ville, 3 jeunes sur 4 sont en chômage. Ce qui facilite leur conversion dans l’extrémisme violent. Le chômage encourage également l’immigration clandestine, ce qui est un grave problème…C’est dans ce sens que nous avons postulé à travers le programme Alumni Exchange Innovation Fund que le département d’Etat des USA a initié pour permettre aux anciens participants du programme YALI et d’autres programmes du departement de demander des fonds et de penser des projets qui vont impacter leur communauté “ .

Le chargé des affaires de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Gregory Garland, semblait très optimiste quant à la réussite de ce projet et disait lors de son discours : “ Chacun de ses jeunes créera et développera son propre entreprise. Ils auront l’opportunité d’acquérir de l’expérience. Je suis très impatient de voir comment ce projet se déroulera et comment il pourra améliorer la communauté de Tombouctou. Ces jeunes auront un accès accru à des gens hautement qualifiées; c’est donc une opportunité qui leur permettra de se développer en tant que leader et d’accroître la stabilité et la prospérité de leur région. L’appui du gouvernement américain à cet projet est un symbole de l’engagement continu des Etats-Unis à générer de l’ingéniosité et de la prospérité au sein des communauté africaine”.

Tombouctou, la ville de tous les mystères, est sur le point de faire émerger, de revigorer les talents de sa jeunesse entreprenante grâce à ce programme qui a déjà le vent en poupe.

Aissata keita

Bamako, le 12 Decembre 2018

©AFRIBONE