Partager

Un imam salafiste, Nasreddine Aloui, a appelé les jeunes tunisiens à préparer leurs « linceuls » pour lutter contre les islamistes au pouvoir lors d’une émission télévisée jeudi soir face à deux ministres, deux jours après des violences meurtrières. Nasreddine Aloui est le nouvel imam de la mosquée Ennour dans la banlieue tunisoise de la Manouba. Son prédécesseur est l’un des deux militants salafistes tués par les forces de l’ordre mardi en riposte à une attaque contre deux postes de la garde nationale. « Je vais faire la guerre à ces gens là car le ministre de l’Intérieur et les dirigeants du mouvement Ennahda ont choisi les États-Unis comme leur bon dieu, ce sont (les Américains) qui écrivent les lois et préparent la nouvelle Constitution », a-t-il martelé à l’antenne où il était en duplex.Les ministres des droits de l’Homme, Samir Dilou, et de l’Intérieur, Ali Larayedh, tous deux issus du parti Ennahda, étaient sur le plateau et lui ont donné la réplique.Ennahda a promis de serrer la vis face aux salafistes jihadistes après une série de violences, parfois sanglantes, orchestrées par cette mouvance rigoriste de l’islam sunnite et alors que l’opposition accuse le gouvernement de laxisme voire de complaisance à l’égard des extrémistes. AFP.