Partager

Le leader de l’opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai a dénoncé jeudi un « blocage » dans les discussions avec le président Mugabe sur la composition d’un gouvernement d’union et a estimé que seule une médiation régionale pouvait le résoudre. Les négociateurs du principal parti d’opposition et du parti au pouvoir au Zimbabwe se sont rencontrés mercredi pour tenter de trouver un accord sur l’attribution de postes-clés dans un gouvernement d’union, mais ont une nouvelle fois échoué à s’entendre, selon l’opposition. Le MDC assure que la Zanu-PF réclame tous les postes-clés en violation de l’esprit de l’accord du 15 septembre. Le Zimbabwe est paralysé depuis les élections générales du 29 mars, où le régime avait essuyé une défaite historique. Lors du second tour de la présidentielle le 27 juin, M. Mugabe, au pouvoir depuis 1980, l’avait emporté, après que M. Tsvangirai, arrivé en tête du premier tour, eut renoncé, invoquant les violences contre ses partisans. Le pays est plongé dans une très grave crise économique et humanitaire avec une l’hyperinflation de plus de 11,5 millions pour cent par an. (AFP)