Partager


Le jeudi 14 Mai 2009, le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) a abrité la troisième édition du Salon International de l’Emploi et de la Formation professionnelle, dont la cérémonie d’ouverture, placée sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle représenté par son Chef de Cabinet, a enregistré la présence du Chef du département en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Damba.

La présence d’autres hautes personnalités a rehaussé l’éclat de cette cérémonie : celles du Président du Conseil National du Patronat (CNP), du Représentant de l’UNICEF, des Directeurs nationaux des services et agences de l’emploi et de la formation, de chefs et dirigeants d’entreprises et d’écoles de formation.


La Marraine de la 3è édition de ce salon international
n’était autre que l’épouse du chef de l’Etat. Aussi Mme Touré Lobbo Traoré s’est elle fait représenter, à la cérémonie d’ouverture, par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

Dans son discours, le Représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a laissé entendre que ce salon sur l’emploi et la formation professionnelle est d’une importance particulière, au moment où l’emploi est considéré, par les plus hautes autorités, comme une question de souveraineté nationale.

De ses propos, il ressort que la volonté affirmée du Gouvernement de lutter contre le chômage des jeunes et de réduire la pauvreté s’est traduite par le fait que le ministre Iba N’Diaye a félicité cette belle initiative de la Directrice de l’Institut de Management et de Technologie (IMATEC), non seulement pour la qualité de l’organisation, mais aussi pour la régularité dans la tenue d’un évènement qui, du reste, est de plus en plus attendu par les jeunes et les milieux d’affaires.

De par l’inscription de l’emploi dans les dispositifs stratégiques de réduction de la pauvreté, mais aussi de par des actes majeurs (comme la création d’un département chargé de l’emploi), un salon est certes une occasion de rencontre entre offreurs et demandeurs d’emploi ; mais au delà, il constitue aussi un espace de mouvement et d’activités, a laissé entendre le représentant du ministre Iba N’Diaye.

Quant à la ministre Sina Damba, elle a exprimé, au nom de la Première Dame, toute sa reconnaissance et sa fierté pour une telle initiative qui, a-t-elle expliqué, répond à des préoccupations réelles du monde de l’emploi et de la formation professionnelle.

Au Mali, beaucoup d’actions ont été entreprises pour la problématique de l’emploi qui est et demeure une des priorités du Président de la République et du Gouvernement. Selon la représentante de l’épouse du chef de l’Etat. La création de l’Agence Pour l’Emploi des Jeunes (APEJ), la mise en place du fonds Emploi-Jeunes, l’augmentation des fonds alloués au FAFPA, entre autres, témoignent à suffisance de la volonté des plus hautes autorités à promouvoir ce secteur vital pour le développement du pays.

Ce salon a été marqué par différentes expositions sur des produits et autres prestations de services et entreprises privées, mais aussi, par la présentation de grandes écoles privées telles que l’Université “Manden Bukari ”, l’IHEM, l’ISPRIC…

Les délégations ministérielles ont profité de cette cérémonie pour visiter tous les stands des exposants.


Laya DIARRA

18 Mai 2009