Partager

La Libye a été surprise par la proposition du chef d’état-major de l’armée française. L’amiral Edouard Guillaud estime en effet qu’une intervention militaire internationale dans le sud libyen serait un scénario idéal pour éviter que le pays ne devienne un nouveau centre de gravité du terrorisme. De nombreux terroristes ont ainsi trouvé refuge dans cette vaste zone où ils ne sont pas vraiment inquiétés et en profitent pour préparer des actes terroristes qu’ils commettent parfois à l’étranger grâce à des frontières poreuses, comme l’attaque d’In Amenas en janvier 2013, en Algérie. La Libye ne semble pas disposée, cela dit, à accepter une intervention étrangère sur son sol, même si son ministre des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz, dit vouloir discuter de la proposition française. Mohamed Abdelaziz, Ministre libyen des Affaires étrangères : «Je suis content que la France soit prête à aider la Libye, mais je n’ai franchement aucune information sur cette initiative. Nous, les Libyens, nous ne voulons pas avoir une intervention militaire étrangère, mais une coopération sur la formation des soldats, sur l’équipement, les armes. Je ne sais pas si l’opinion publique, le gouvernement ou le Congrès accepteraient la présence de militaires étrangers mais il faut examiner l’initiative française» RFI