Partager


« Deux enfants sur 3 sont économiquement actifs au Mali » : tel est le résultat d’une enquête nationale sur le travail des enfants au Mali.

Les résultats de l’enquête nationale sur le travail des enfants au Mali, rendus publics à l’issue du Conseil des ministres du 11 avril 2007, ont révélé qu’environ 2 enfants sur 3, âgés de 5 à 17 ans, ont déclaré avoir travaillé gratuitement ou contre rémunération.

Selon l’étude, réalisée de septembre à novembre 2005, le phénomène du travail des enfants au Mali est plus marqué en milieu rural (71 %) qu’en milieu urbain (63 %).

Chez les 5 à 14 ans, 93 % des enfants économiquement actifs exercent un travail susceptible de porter atteinte à leur santé physique ou morale et environ 40 % de ces enfants sont engagés dans les pires formes de travail, susceptibles de nuire gravement à leur santé, sécurité et moralité.

Il a été, en outre, souligné que la plupart des enfants âgés de 9 à 10 ans, travaillent en tant qu’aides familiaux et ne perçoivent, à ce titre, que des sommes modiques et souvent aucune rémunération. Le gouvernement malien, qui a ratifié de nombreuses conventions internationales protégeant les enfants, a décidé, à la lumière des résultats de cette enquête, d’intensifier la sensibilisation des populations sur la question, de renforcer la prévention et la répression des infractions au regard du code de travail et d’intégrer la lutte contre le travail des enfants dans le Cadre stratégique de la lutte contre la pauvreté.

En tout cas, cette étude met en exergue l’ampleur de ce fléau. La pauvreté explique-t-elle à elle seule l’accentuation du travail des enfants, surtout dans ses pires formes ? Rien n’est moins sûr !

Moussa Bolly

18 avril 2007.