Partager

Depuis le 15 mai 2009, l’appellation Compagnie Aérienne du Mali est désormais classée dans les annales de l’histoire des transports aériens du Mali et Air Mali s’installe.

Cette information a été donnée aux journalistes au cours d’une conférence de presse animée par le directeur général de la Compagnie Aérienne du Mali, Abderahamane Berthé qui pour la circonstance était entouré de son staff.

Dans son introduction liminaire, le directeur général de la compagnie a tracé les grandes lignes de la compagnie de sa création à nos jours. Dès sa création, la compagnie s’est attachée à tisser un réseau dense et fiable entre les différents centres économiques et touristiques du Mali et de l’Afrique de l’Ouest.

Selon lui, sa mission prioritaire est de désenclaver le Mali et favoriser le transport des passagers et des marchandises à travers ce réseau dans un souci de développement économique, culturel et humain.

Avec le support de son partenaire stratégique et grâce à son appartenance au Groupe Célestair, la compagnie dispose d’une solide connaissance du domaine de l’aérien et d’une équipe dynamique.
Pourquoi ce changement ? Le taux de remplissage ? Le nombre de Maliens travaillant sont quelques unes des questions que le directeur a partagé avec les journalistes.

Il dira que dans le contexte actuel de compétition entre les compagnies aériennes, la référence au nom du pays est une pratique courante. C’est ainsi que les pays qui disposent de compagnies nationales fortes associent leur nom à la compagnie. La compagnie, dans le cadre de son plan stratégique de développement a décidé, en commun accord avec le Gouvernement du Mali, de commercialiser tous ses produits et services sous le nom de Air Mali.

Le directeur général a exprimé sa satisfaction pour les résultats obtenus par la compagnie. «C’est une compagnie jeune qui malgré ces temps de turbulence et de rude concurrence, a pu se tailler une place dans l’espace aérien de la sous région», s’est-il félicité.

A en croire Abderaha-mane Berthé, la Compa-gnie répond aux exigences du transport aérien en se mettant au plus haut niveau des normes standards internationales : sécurité, ponctualité et qualité pour la plus grande satisfaction de sa clientèle.

Il dira par ailleurs que la compagnie emploie plus de 170 personnes, pour la plupart des nationaux. L’ambition du transporteur expliquée par son directeur général, Abderahamane Berthé, est de faire de la Cam, «une compagnie de référence en Afrique et dans la sous région».
«Nous respectons toutes les normes de sécurité exigées par l’Association internationale du transport aérien et de l’Agence nationale de l’aviation civile du Mali», certifie Abderahamane Berthé.

A partir du premier trimestre 2009 au plus tard, trois avions sont attendus à Bamako pour renforcer le lot d’appareil pour le transit. L’arrivée des trois appareils, va permettre d’entamer une phase de consolidation de son réseau avec des dessertes reliant l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique Centrale, ainsi que des vols quotidiens au départ de Dakar.

Précisons que la Compagnie a été créée en Avril 2005, le capital d’Air Mali (3 milliards de Francs CFA) est détenu par le Fonds Aga Khan pour le développement économique AKFED (51 %), l’Etat malien (20 %), la Société Agora Mali (21,66 %) et des actionnaires privés maliens (7,34 %).

Dans un objectif de désenclavement, Air Mali dessert également les villes de Kayes, Mopti, Tombouctou.


Birama Fall

18 Mai 2009