Partager

Chaque année des milliers de milliards sont engloutis, à travers des projets pour le développement de nos pays au sud du Sahara. Mais c’est connu, les impacts positifs de ces projets disparaissent en même temps que s’épuisent leurs financements. Résultat : la déception des bénéficiaires qui n’ont rien bénéficié, est aussi grande que celle des bailleurs, les partenaires financiers qui ont utilisé pour notre bien être, l’argent de leurs contribuables. L’argent est détourné de son objet.

Le tournant qui a consisté à privilégier l’appui budgétaire à côté de l’aide projet, s’il a contribué à mieux retracer l’utilisation de l’aide, n’a pas permis de donner un meilleur développement. Alors la question de l’efficacité de l’aide se pose avec davantage d’acuité dans nos pays en développement et particulièrement dans le nôtre, le Mali.

Au sortir de la crise, le Mali n’a plus le droit à l’erreur et nos partenaires techniques et financiers ont décidé de ne pas rester sans rien faire dans la quête de l’efficacité de l’aide. La France de François Hollande donne le ton par la mise à disposition d’un site permettant d’exiger plus de transparence de ceux qui manipulent l’argent pour un objectif clairement défini et pour un temps déterminé.
Lors de la conférence de Bruxelles « Ensemble pour le renouveau du Mali » en mai 2013, la France s’est engagée à consacrer 280 millions d’euros au développement de ce pays pour la période 2013-2014. Aujourd’hui, le site est disponible : http://transparence.ambafrance-ml.org, précise une déclaration du porte parole du Ministère des Affaires étrangères de France, en date du 25 septembre.

M. Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, avait annoncé en juin 2013 à Bamako la création d’un site internet donnant des informations concrètes sur les projets mis en œuvre et permettant d’exercer un contrôle citoyen sur leur réalisation. Accessible aujourd’hui via France Diplomatie (www.diplomatie.gouv.fr) et le site de l’ambassade de France au Mali (http://www.ambafrance-ml.org/), le site http://transparence.ambafrance-ml.org/ comporte des informations précises sur les projets et programmes d’ores et déjà mis en place ou en cours de réalisation, précise la déclaration.

« Cette démarche de transparence vise à renforcer l’efficacité de l’aide française au développement, mais également à apporter des réponses concrètes à toutes celles et tous ceux qui souhaitent être informés de l’impact concret de notre action en faveur du développement », selon le porte parole. Un formulaire de dialogue et un téléphone sont également mis à disposition des visiteurs qui souhaiteraient signaler, par courriel ou SMS, toute anomalie constatée dans la conduite des projets. Il s’agit de dénoncer vertement les cas de détournement avéré, et de soupçon de corruption, de népotisme. Le développement sera à ce prix. Et l‘ensemble des projets de développement financés par la France au Mali seront, à terme, répertoriée sur ce site web.

B. Daou

Le Républicain du 26 Septembre 2013