Partager

Le président de la Transition, Bah N’daw a, dans un décret publié le 16 octobre dernier, précisé les attributions du vice-président de la transition.  Ledit décret N°2020-0094/PT-RM du 16 octobre 2020 dévoile tous les rôles que peut jouer le vice-président de la transition et les pouvoirs de celui-ci.

Selon l’article 1er du décret signé par le président de la transition Bah N’Daw, le vice-président de la transition est chargé de la défense et de la sécurité. « A cet effet, il est consulté par le Président de la transition sur tout projet de texte relatif à l’organisation de la Défense nationale et de la Sécurité intérieure », précise-t-on. Selon le document, le vice-président de la transition est aussi consulté sur les propositions de nomination ou de promotion au sein des forces Armées et de Sécurité. Aussi, participe-t-il aux réunions du Conseil supérieur et du Comité nationale de la Défense. Il participe également aux conseils des Ministres à la demande du président de la Transition. Le vice-président de la transition est consulté, selon le document mis à notre disposition, sur les questions de coopération militaire avec les pays étrangers.

Selon l’article 2 du décret N°2020-0094/PT-RM du 16 octobre 2020, le vice-président peut être chargé  de toute autre tâche à l’initiative du président de la transition. Par ailleurs, dans l’article 4 du décret, le cabinet du Vice-président est composé d’un Directeur de cabinet, cinq conseillers spéciaux au plus, trois chargés de mission au plus, un  Attaché de Cabinet, un Chargé de Protocole, un Secrétaire particulier ainsi que des agents  de sécurité rapprochée.

Selon l’article 5,  les membres du Cabinet sont nommés par décret Président de la transition sur proposition du Vice-président. L’article 6 précise que Directeur de cabinet du Vice-président de la transition assure le suivi des dossiers qui lui sont confiés par le Vice-président de la transition. Selon le même article, le Directeur de cabinet a pour attributions : « l’organisation des contacts personnels du Vice-président de la transition, la supervision de l’organisation matérielle des déplacements du Vice-président de la Transition à l’intérieur du pays et à l’étranger, en rapport avec le Secrétariat général de la présidence de la République, la préparation des réunions tenues sous la présidence di Vice-présidence de la transition, il en rédige notamment les comptes rendus ou procès-verbaux, il veille ensuite à l’application des institutions du Vice-président relatives aux matières relevant des attributions, enfin le suivi des relations du Vice-président de la transition avec les organisations de la société civile et les confessions religieuses ».

Selon l’article 7, le Directeur de Cabinet a rang de ministre. L’article 8 stipule que qu’il signe les correspondances relatives aux matières pour lesquelles il a reçu délégation du Vice-président. Dans l’article 9, les conseillers spéciaux sont chargés de l’étude, de l’institution et du suivi des dossiers. Leurs attributions spécifiques sont fixées, au besoin, par une instruction du Directeur de cabinet du Vice-président de la Transition.

L’article 10 rapporte que les chargés de mission assistent les conseillers spéciaux. L’article 11 montre que le Secrétaire particulier tient l’agenda du Vice-président de la Transition. Il assure aussi le classement des dossiers du Conseil des ministres, des autres réunions interministérielles ainsi que  tout autre document à lui confié par le Vice-président de la Transition. Il a rang de chargé de mission.

Selon l’article 12 du décret, l’attaché de Cabinet suit toutes les questions personnelles à lui confiées par le Vice-président de la Transition. Dans l’article 13, on rappelle que les conseillers spéciaux, les chargés de mission et l’Attaché de Cabinet sont placés sous l’autorité directe du Directeur de Cabinet.

Ensuite, dans l’article 14 on peut lire que l’Aide de camp est chargé des affaires privées du Vice-président de la Transition. Il peut être aussi assisté par un adjoint. Ils sont exclusivement choisis parmi les Officiers de l’armée, de la Gendarmerie nationale ou encore de la Garde nationale. L’Aide de Camp et son adjoint sont nommés par décret du Président de la Transition sur proposition du Vice-président.

L’article 15 stipule que le Secrétaire particulier du Vice-président de la Transition est chargé de réaliser les travaux de dactylographie, de classement et de conservation des archives propres du Vice-président et courrier classé « Secret » adressé au Chef de l’institution. Il exécute aussi toute tache à lui confiée par le Vice-président de la Transition. Il a rang de conseiller technique et relève de l’autorité directe du Vice-président. Il dispose ensuite d’un assistant nommé par décret du président de la Transition, qui a rang de chargé de mission.

On peut aussi lire dans l’article 16 que dans l’ordre de préséance, les conseillers spéciaux, les chargés de mission et l’Attaché de Cabinet du Vice-président prennent rang immédiatement après les agents auxquels ils ont été assimilés au niveau de la Président de la République. L’article 17 affirme qu’une instruction du Président de la Transition détermine les rapports fonctionnels entre le Vice-président, l’Etat-major particulier et les directions des services des renseignements. En outre l’article 18 montre que les dépenses de fonctionnement de la Vice-présidence de la Transition sont prises en charge sur le budget national.

Ibrahim Djiteye

Source: Le Pays