Partager

Le regroupement de partis politiques alliés de Ibrahim Boubacar Kéita appelé « IBK-Mali 2012 » vient de dévoiler son adhésion à la formation d’un gouvernement d’union nationale avant la tenue de la concertation nationale, à travers une déclaration. C’est le deuxième regroupement politique, après le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et la république (FDR), à déclarer solennellement sa volonté d’aller à un gouvernement d’union nationale avant la concertation nationale.

Pour prendre cette position qui épouse celle des hautes autorités, le regroupement IBK-Mali 2012 a dû tenir compte de « la situation exceptionnelle » que traverse le pays (occupation du nord par des groupes armées et crise institutionnelle au sud du pays) et « l’urgence d’apporter des solutions appropriées ». Le regroupement IBK-Mali 2012, vient de donner son accord au Président de la République par intérim « pour la formation rapide du gouvernement d’union nationale », tenant compte du « souci du Président de la République par intérim de conforter la position de notre pays vis-à-vis de la communauté internationale », selon la déclaration rendue publique ce lundi. Le regroupement IBK-Mali 2012 a évoqué son souci de « contribuer à la restauration d’un climat de stabilité politique et de paix » et a réaffirmé que « seul un climat politique apaisé peut nous conduire à l’atteinte des objectifs prioritaires de la transition dont en tout premier lieu la libération du nord du Mali »

Selon le regroupement IBK-Mali 2012 « seul un gouvernement d’union nationale, ouvert à toutes les forces politiques et sociales, garant d’un tel climat peut nous permettre de renouer avec la communauté et surtout la coopération internationale, vitale pour le développement de notre pays ». A cet effet, IBK, supporteurs et alliés politiques ont invité les autorités maliennes à convoquer aussi dans les meilleurs délais les assises de la concertation nationale des forces vives du Mali après la formation du gouvernement.

A noter que le regroupement politique d’IBK-Mali 2012 a été reçu en audience par le Président de la République par intérim, le samedi 04 et le dimanche 12 aout 2012. Les questions de formation du gouvernement d’union nationale et d’organisation de la concertation nationale dans les plus brefs délais ont été abordées

Cette demande de la tenue de la concertation des forces vives du Mali a fait l’objet d’un atelier d’échanges et de réflexion sur les propositions de sortie de crise, organisé par le regroupement IBK-Mali 2012, le 23 Juin 2012, au Centre International de conférence.

Par ailleurs, les présidents des regroupements IBK-Mali 2012, de la CSM, ADP, COPADEM, MP22, FRDP-Mali-KO, ARM, FMR et JOKO ni Maaya, ont signé un protocole d’accord, le vendredi 07 juillet 2012, pour demander la convocation, dans les meilleures délais, de la concertation nationale des forces vives du Mali.

B. Daou

Le Républicain du 21 Août 2012