Partager

Ce jeudi 06 septembre 2012, l’Ambassade de la République de la Guinée au Mali était sous haute sécurité. Cela fait suite à la décision des autorités guinéennes de bloquer les armements au port de Conakry a destination de la République du Mali. Des citoyens maliens avaient décidé de tenir un sit-in devant l’ambassade de Guinée au Mali en guise de protestation contre cette décision.

Très tôt ce matin, un important dispositif de sécurité composé des éléments de la gendarmerie, de la police et de la garde nationale était devant l’ambassade de la République de la Guinée sis au quartier commercial de Bamako pour empêcher la tenue d’un éventuel sit-in. Ce sit-in était prévu par certains Maliens pour protester contre la décision des autorités guinéennes de bloquer les armements au port de Conakry à destination de la République du Mali.

Depuis l’annonce de cette information faisant état de la décision du gouvernement Guinéen d’empêcher que ces armements arrivent au Mali comme le souhaite la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), plusieurs groupes associatifs avaient prévu d’investir les devantures de la représentation diplomatiques guinéennes.

Au passage de notre équipe de reportage aux environs de 10 heures à 11 heures, aucune manifestation n’était perceptible à la devanture de l’ambassade de Guinée au Mali. Mais les forces de sécurité qui étaient sur place ont laissé entendre que cet important dispositif sécuritaire entre dans le cadre de leur mission régalienne pour la sécurité des personnes et des biens.

Affaire à suivre !

Aguibou Sogodogo & Abdoulaye Ouattara

Le Républicain du 7 Septembre 2012


Sit-in devant le consulat de Guinée : Délai de grâce

Le sit-in annoncé hier devant le consulat de Guinée à Bamako à l’initiative de l’Association pour la renaissance du Mali (ARM) et le regroupement « Trop c’est trop » a été finalement annulé. L’association avait programmé cette manifestation pour protester contre le blocage d’une cargaison d’armements de l’armée malienne au port de Conakry par les autorités guinéennes sur les injonctions de la CEDEAO.

Le conseil des Guinéens du Mali sous la direction de Fanta Mady Kouyaté dit « Donsoba » qui a entrepris de démarcher les autorités guinéennes pour l’acheminement de ces armes, a demandé aux protestataires de surseoir à leur mouvement pour lui permettre d’achever son travail d’intercession.

S. DOUMBIA

Source : Primature, le 07 Septembre 2012 – 02:34