Partager

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga a reçu, mardi dernier à la Primature, successivement des délégations de l’Union populaire pour le Mali et l’Afrique (UPMA) et de la Coalition des organisations des personnes atteintes d’albinisme (Corpa) conduites par leurs premiers responsables, respectivement, Yamoussa Samaté et Mamadou Sissoko.

Les responsables de l’UPMA étaient venus présenter leur nouvelle formation politique au chef du gouvernement et prendre des conseils auprès de lui. Ils ont salué la conduite de la Transition depuis sa rectification avant de réaffirmer leur soutien total au processus. Les membres de l’UPMA ont par ailleurs apprécié la tenue dans de meilleures conditions de l’examen du Diplôme d’études fondamentales (DEF).

L’adhésion à l’UPMA, créée en 2021, est conditionnée au paiement de la Taxe de développement régional et local (TDRL), selon ses membres. Appréciant cette initiative «patriotique», le Premier ministre a assuré ses interlocuteurs de son accompagnement. « On est ensemble pour refonder le Mali, pour reconstruire notre pays et redonner au peuple malien son honneur, sa dignité, sa souveraineté et son indépendance de décision », a déclaré Dr Choguel Kokalla Maïga.

De leur côté, les membres de la Corpa ont remercié le chef du gouvernement pour l’espoir qu’il a fait naître au sein de la population malienne, en montrant qu’il est possible de réaliser ses aspirations. Le président de la Coalition s’est réjoui de l’adoption du décret d’application de la loi relative aux droits des personnes vivant avec un handicap au Mali et du suivi du recrutement des 41 personnes handicapées parmi lesquelles figurent deux membres de l’organisation.

Cependant, a regretté Mamadou Sissoko, la Corpa a reçu, aujourd’hui, « quatre déclarations d’assassinat et une tentative d’enlèvement d’une fillette de deux à trois ans sur le tronçon Zantiguila-Fana ». Les responsables de la Coalition ont saisi l’occasion pour féliciter la gendarmerie nationale d’avoir arrêté ces « kidnappeurs » en collaboration avec les citoyens de Fana.

Le premier responsable de la Corpa a souhaité que justice soit faite dans des situations d’assassinats de personnes avec albinisme. Les membres de l’organisation ont, en outre, attiré l’attention sur les problèmes de vision et de peau chez les personnes vivant avec l’albinisme, avant de demander la mise en place de points focaux dans certains départements ministériels (Santé, Justice et éducation) pour une meilleure prise en charge de cette couche de la société. Ils ont, par ailleurs, réitéré le soutien de la Coalition à la Transition.

Le Premier ministre a demandé à ses interlocuteurs de recenser leurs préoccupations dans un mémorandum à lui adresser par écrit. « Je le ferai examiner au niveau de mon cabinet et l’imputerai aux ministres concernés », a promis Choguel Kokalla Maïga. D’après lui, la refondation du Mali doit se faire, d’abord, sur la base de la justice sociale et de l’égalité des droits des citoyens.

Le chef du gouvernement a ainsi donné l’assurance que rien ne sera épargné pour faire ce qui est possible et nécessaire afin que les personnes vivant avec l’albinisme se sentent, chaque jour et en toute circonstance, des « Maliens 100% » qui bénéficient de la protection de l’état.

Source: L’Essor