Partager

A 17 ans d’existence, le Parti Malien pour le Progrès Social (PMPS) vient de rejoindre l’Union pour la République et la démocratique (URD). Du moins, c’est ce qui ressort des résolutions générales du PMPS Ciwara Ton, lors de son premier congrès extraordinaire tenu à la Maison des Jeunes de Bamako, ce 5 Avril 2008.

Rapellons que le congrès a enregistré la participation effective de 42 délégués venus du comité central, de la coordination centrale de l’Union des femmes du PMPS, de la coordination centrale de l’Union des jeunes et de 11 sections du parti venus des différentes horizons du pays : Communes I, II, IV du district de Bamako, Douentza, Koro, Bankass, Mopti, Ségou, Koulikoro et Kati.

En effet, à l’ouverture des travaux, le président Moriba Samaké a tenu à exhorter l’ensemble des congressites à faire montre de beaucoup d’assiduité et d’engagement militant durant les assises, afin que les résolutions puissent combler les attentes des militants.

A l’occasion de la cérémonie de clôture, il a également martélé que si aller à la décision volontariste de dissoudre statutairement le PMPS répond à une démarche simplifiée des procédures de fusion entre partis politiques, conformément aux dispositions de la charte des partis, rejoindre en bloc le peuple de l’URD procède du souci constant de contribuer à la réfondation d’une démocratie forte, crédible et respectée de tous à travers l’émergence de grandes formations politiques.

Aussi, le choix de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) comme partenaire dans ce projet n’a été ni spontané, ni imposé. Il est le fruit d’une concertation mutuelle volontariste depuis 6 mois, à l’issue de laquelle l’URD, dans un élan fédérateur, a largement ouvert ses portes au PMPS.

La délégation du Bureau Exécutif National de l’URD, dirigée par Salifou Sanogo, a accueilli à bras ouverts le parti de Moriba Samaké, tout en soulignant que chez eux, “il n’y a pas d’anciens ou de nouveaux arrivants”, et que sans ensemble politique, on ne peut construire le Mali.

Le secrétaire général, M. Sanogo, et son équipe ont également profité de la circonstance pour annoncer la tenue de leur congrès prévu pour la fin du mois et invité les ex-militants du parti Ciwara Ton à se familiariser aux réalités, pour un succès incontestable aux communales prochaines.

En rappel aux recommandations, on retient la dissolution statutaire du PMPS Ciwara Ton et son adhésion en bloc à l’URD, excepté la section PMPS de la Commune I.

Les travaux ont pris fin par la remise symbolique du document, par le président du PMPS, au secrétaire général du Bureau Exécutif National de l’URD.

Bakoroba COULIBALY

07 avril 2008.