Partager

Le ministre Djibril Tangara, président du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen (MC) et ses amis ont crié sur tous les toits le mois dernier qu’ils allaient transformer le MC (Association) en parti politique avant la rentrée parlementaire anticipée du 3 septembre 2007. Le nom qu’ils trouvèrent pour leur parti politique est la Force Citoyenne et Démocratique (FCD). Plus de deux semaines après la rentrée parlementaire, l’on est en droit de se demander si le FCD n’est pas un parti mort-né politiquement ! Sinon qu’est-ce qui empêche la création du FCD ?

Les observateurs de la scène politique nationale s’attendaient comme annoncé avec tambour et trompette à la naissance d’un nouveau parti avant la rentrée parlementaire du 3 septembre dernier. Ceux qui sont sensés être ses géniteurs ont même promis que leur “parti” aura son propre groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale car, disposant de plus de 20 députés élus dispersés entre les partis politiques et groupements de parti.

La plupart des députés que revendiquent certains membres du CENA-MC ont été élus sur la liste des partis politiques ou groupements de parti. L’exemple le plus illustratif dans ce sens, est celui de Mme Ascofaré Oulématou Tamboura, secrétaire générale du CENA du Mouvement Citoyen, élue députée dans la circonscription électorale de Ténenkou sur la liste de l’ADEMA.

DJIBRIL ET SES AMIS N’ONT PAS LE FEU VERT D’ATT

Selon nos sources, Djibril Tangara et les siens n’auraient pas eu la bénédiction du président Amadou Toumani Touré (ATT) pour la transformation du MC en parti politique. C’est ce qui bloquerait le projet de création de parti de Djibril et ses amis.

L’annonce de la transformation du Mouvement Citoyen en parti politique intervient au lendemain de la réélection du Général ATT à la Magistrature Suprême du Mali pour un dernier mandat de cinq ans. Le MC a pris une part active dans cette bataille au côté de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) un regroupement de plus de quarante partis politiques.

L’ADP s’est fixé deux objectifs essentiels: contribuer à la réélection du président Amadou Toumani Touré, se battre lors des élection législatives de juillet 2007 pour lui assurer une majorité confortable à l’Assemblée Nationale qui lui permettra de gouverner dans la paix et la quiétude.

Ces deux objectifs ont été largement atteints, puisque ATT a été réélu dès le 1er tour de l’élection du président de la République le 29 avril 2007 avec 71,20% des suffrages exprimés. Après les deux tours de l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, les partis membres de l’ADP obtiennent plus 120 députés sur les 147 sièges à pourvoir.

DE L’IMPLANTATION DU MOUVEMENT A L’INTERIEUR

Des sources dignes de foi nous révèlent que le Mouvement Citoyen ne souffre d’aucune insuffisance d’implantation ou de représentativité à l’intérieur du pays voire même à l’extérieur. Pour preuve, à l’élection du président de la République le 29 avril dernier, le MC a eu à désigner aux côtés de l’ADP 40% des délégués représentants le candidat ATT dans les bureaux de vote et 60% des suppléants. Cela veut dire que dans les 60% des bureaux de vote le délégué représentant le candidat ATT était issu de l’ADP, tandis que dans les 40% des bureaux de vote le suppléant était Mouvement Citoyen.

L’ADP et le Mouvement Citoyen soutenaient tous le candidat ATT. Ce sont ces mêmes délégués et suppléants qui ont été reconduits presque pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale. A la faveur des élections législatives, le MC a réussi à présenter des candidats sur la liste des partis et groupements de partis. Après les deux tours du scrutin (1er et 22 juillet 2007), le Mouvement Citoyen revendique plus de vingt députés à l’Assemblée Nationale.

LE FCD, LE 44ème PARTI DE L’ADP ?

Aussitôt après sa création, le parti Force Citoyenne et Démocratique (FCD) signera la plate-forme d’alliance de l’ADP. Ceux qu’avaient soutenu des membres du CENA. Si cela se concrétisera, le FCD sera le 44ème parti membre de l’ADP qui compte officiellement 43 formations politiques.

A l’ADP le parti FCD regagnera le Parti Citoyen pour le Renouveau (PCR) dont les fondateurs ont auparavant milité au sein du Mouvement Citoyen. “Nous n’avons pas de grandes divergences de vues avec le PCR, dans la mesure où nous nous reclamons tous du président Amadou Toumani Touré. Nos amis du PCR sont allés un peu plus vite en besogne”, avait déclaré un membre influent du CENA en début du mois d’août dernier.

Quand-est-ce que Djibril Tangara et ses amis vont-ils franchir enfin le rubicond ?

Daba Balla KEITA

19 septembre 2007.