Partager

Le Mali et la Chine ont signé le 21 novembre 2022 un protocole d’accord pour l’installation de deux unités industrielles de filature de coton pour un investissement de 300 millions de dollars. Ces deux unités vont être implantées dans la capitale (Bamako) et à Koutiala (dans le sud du pays) surnommée «la capitale de l’or blanc» (coton). La réalisation de ce projet a été confiée à la société Qingdao de la Chine. Dénommée Société malienne de filature (SOMAFIL à qui appartiennent les deux usines), le capital de la nouvelle société est détenu à 85 % par l’Etat du Mali via la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) et à 15 % par le partenaire chinois. Le volume de l’investissement est estimé à plus de 300 millions de dollars.

L’unité de Koutiala va couvrir une superficie de 50 hectares et aura une capacité de 20 000 tonnes de coton fibre (par an) à transformer en filet. Installée sur une superficie de 50 hectares également, celle de Bamako va annuellement transformer environ 45 000 tonnes de coton fibre. «La filature capte environ 30 % de la valeur ajoutée de l’ensemble de la chaîne de valeur du coton. Le Mali gagnerait ainsi ce qu’elle perdait sur la vente de la fibre en termes de plus-value et en termes de marge bénéficiaire», a précisé le ministère de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou qui était l’invité du JT (20h-ORTM) le 21 novembre dernier.

«Après l’annonce des plans de relance de l’Usine maliennes des produits pharmaceutiques (UMPP) de la Compagnie malienne des textiles (COMATEX), cette nouvelle initiative affiche clairement les ambitions des autorités de la transition à poser les jalons de la souveraineté économique du Mali et de la promotion du Made in Mali», a-t-on conclu. A noter que l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Mali, M. Chen Zhihong, a été reçu en audience vendredi dernier (25 novembre) par le président de la Transition, Colonel Assimi Goïta. Le diplomate était accompagné d’une délégation venue de son pays dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet. A sa sortie d’audience, l’ambassadeur a assuré que «la coopération entre la Chine et le Mali est toujours fructueuse depuis 62 ans d’existence et elle sera encore davantage renforcée» !

SOURCE : Le Matin