Partager

Beaucoup de gens se posent des questions sur les enfants de Kadhafi. Ils étaient au nombre de 7 dont une fille. Certains sont morts, d’autres vivent à Oman avec leur maman. Cela a été possible grâce au président algérien Bouteflika qui avait donné sa parole au guide libyen. Les deux plus jeunes Seif Al Islam et son frère Saadi étaient entre les mains de la justice. Mais à la chute de son père, Saadi était parvenu à s’enfuir au Niger en 2011.

3 ans après, le Niger a remis, le jeudi 6 mars 2014, aux autorités libyennes, Saadi Kadhafi, le fils du dirigeant libyen déchu Feu Mouamar Kadhafi. À l’époque, la nouvelle a été annoncée dans un communiqué du Premier ministre libyen Ali Zeidan.

Actuellement, l’avocat de Saadi a fait savoir que ce transfert a été fait sur la base d’un deal entre les Libyens et les autorités nigériennes. On parle de 4 milliards de dollars que les autorités nigériennes auraient pris pour le transfert de Saadi en Libye.

En réalité, Saadi Kadhafi s’était réfugié au Niger en septembre 2011, un mois avant la chute du régime de son père. Pendant 3 ans, Tripoli réclamait son extradition. Saadi Kadhafi est détenu à Tripoli par la police judiciaire. Des photos officielles montrent la soumission du fils de l’ancien guide libyen, on le voit, vêtu d’une chemise de détenu, en train de se faire raser. Les autorités s’engagent à traiter Saadi Kadhafi conformément aux normes internationales.

Tripoli accuse Saadi Kadhafi de s’être emparé de biens par la force et pour intimidation lorsqu’il dirigeait la Fédération libyenne de football. Le Niger lui avait accordé l’asile pour des raisons humanitaires. Pendant son asile, il n’a cessé de soutenir les fidèles de son père à travers des messages de soutien. Depuis son transfert en Libye, ils ont commencé à le maltraiter. Dans ces conditions, il est difficile pour la maman de rester insensible, surtout après avoir visionné des vidéos sorties montrant son fils Saadi se faire torturer et tabasser par ses gardiens. Sa sœur Safia craignait le pire, d’autant que la milice Fajr Libya, qui tient Saadi, n’est autre que celle qui avait battu à mort son autre fils Mouatassim, lors du conflit de 2011. Elle a qualifié les tortures perpétrées contre son fils de «crimes contre toutes les notions d’humanité».

La question que bon nombre d’observateurs se posent est de savoir pourquoi le Niger a extradé Saadi. Dans les milieux diplomatiques, on parle de décrispation des relations entre le Niger et la Libye, qui veulent coopérer au niveau de la surveillance de leurs frontières dont la porosité facilite les mouvements des jihadistes implantés dans la région. Mais au-delà de ces discours diplomatiques, sur la chaîne libyenne Libya 24, dans une interview accordée à l’avocate de Saadi Kadhafi, cette dernière dit avoir déposé une plainte au nom de son client au niveau du bureau du procureur général à Tripoli, pour séquestration et enlèvement et pour gaspillage de l’argent public car ce transfert ou enlèvement, comme elle préfère dire, est un deal de 4 milliards de dollars ( 2.400.000.000.000 FCFA) entre le gouvernement libyen d’Ali Zeidan et le gouvernement du Niger.

Selon l’avocate de Saad Kadhafi, aucune procédure internationale n’a été respectée par le Niger pour l’extradition de son client. Plusieurs autorités nigériennes sont citées dans cette affaire. C’est d’Oman que les proches et en particulier la matriarche Safia suivent les actions contre Saad. Safia a payé un lourd tribut à la guerre civile. Trois de ses fils y ont trouvé la mort. Son troisième fils Mouatassim, colonel de l’armée libyenne, est mort aux combats aux côtés de son père lors du blocus de Syrte, le 20 octobre 2011.

Son frère Saïf al-Arab a péri dans les bombardements de l’Otan en avril 2011. Enfin, Khamis, le benjamin, a été tué en défendant la dernière base militaire pro-kadhafiste de la capitale libyenne, en août de la même année. Et le Niger à travers ces plus hautes autorités ont lâché un de ses fils en l’occurrence Saadi contre la bagatelle somme de 4 milliards de dollars, selon l’avocat de Saadi.
Ben Alzaar (Jamaal Libya)

Du 30 Août 2017