Partager

Dans le cadre de l’organisation de la première édition du Festival international du Manden « Bogna ma segui », les organisateurs du festival tiennent depuis hier un colloque de deux jours sur « Tradition orale et histoire du manden ».

Premier du genre dans le cercle de Kangaba, le festival international du Manden dénommé « Bogna ma segui » se déroulera du 22 au 24 février à Bamako et à Kangaba. Les deux jours de colloque sur le thème « Tradition orale et histoire du manden » cherche à baliser le terrain et à préparer des documents pour créer un cadre permanent de concertation et d’échanges au cours du festival.

Adama Sogodogo, le directeur du festival dira, qu’un certain nombre de questions les ont amenés, sous l’égide du ministère de la Culture et d’autres partenaires, à organiser ce colloque.

Le festival « Bogna ma segui » est organisé en partenariat avec les ministères de la Culture et de l’Artisanat, les Communes de Manidian, Kaniogo, Naréna et Karan. Il est organisé à l’intention, d’une part, des populations et élites locales pour une prise de conscience des potentialités culturelles et touristiques existantes pour un meilleur développement socioculturel, économique et d’autre part, des tours opérators, touristes et agences de voyage en vue de susciter l’intérêt autour de la destination.

Trois jours durant, les festivaliers assisteront à des activités aussi riches que diversifiées tels que des conférences débats, un Rallye pédestre à travers les authentiques villages mandingues, des soirées de théâtre et de « Jeliya », une veillée de démonstration mystico magique des chasseurs.

En marge de ces trois jours d’intenses activités, le festival organise un autre colloque regroupant des experts et acteurs culturels, une exposition des instruments de musique traditionnels, une foire commerciale de l’artisanat et de la médecine traditionnelle du Manden.

Sidiki Doumbia
(Stagiaire)

21 Février 2008.