Partager


Un communiqué passe presqu’en boucle sur les chaînes nationales, demandant aux paysans de postuler pour les tracteurs. Des arnaqueurs ont vu là une occasion de tromper.

Saye est un village non loin de San. Un paysan du nom de Samba Sanou, de la localité a eu la surprise de recevoir un appel d’un énergumène qui se présente comme étant le ministre de l’agriculture. « Appelle-moi le chef de village, c’est au sujet des tracteurs du président », lui d’it-il. Tout content, le paysan se précipite chez le chef de village. Et là, le ministre rappelle.

Cette fois, il précise qu’il n’est pas ministre, mais conseiller chargé de la répartition des tracteurs. « Votre village a droit à deux tracteurs, mais, il vous faut payer chacun 500 000 F CFA, si vous êtes intéressés ».

Samba saute sur l’occasion. Il est prêt à payer les 500 000 F CFA, juste le temps d’aller vendre du bétail au marché de San. Le chef de village, lui, affirme qu’il n’a pas les moyens de s’acquitter de la somme. L’arnaqueur ne se décourage pas, et ramène la mise jusqu’à 300 000 F CFA pour le chef de village.

Tout content, Samba appelle son frère à Bamako pour lui faire part de la nouvelle. Celui-ci a des doutes. En effet, pour bénéficier des tracteurs, il faut au moins avoir formuler une demande ; ce que ses parents n’ont pas fait.

Il rappelle le « conseiller », qui ne s’exprime même pas en français, mais dit travailler à Koulouba, sans pouvoir préciser la structure. Finalement, quand il apprend que son interlocuteur est magistrat, il éteindra son téléphone, et à ce jour, le numéro (6333508), reste sur répondeur.

La question qui se pose est de savoir si c’était sa première tentative ou s’il avait déjà spolié des paysans de leurs sous.

A Kalambry

30 janvier 2007.