Partager

Visiblement, les tournois de kick-boxing se suivent et se ressemblent pour Mohamed Diaby. En effet, le 14 décembre 2013, invité à la dernière minute pour participer au «Tournoi Victory» au Palais des sports de Levallois, Mohamed s’est une fois de plus hissé sur la plus haute marche du podium de sa catégorie.

jpg_une-2438.jpgCe 14 décembre 2013, Mohamed Diaby est appelé au mythique Palais des sports de Levallois pour combattre au «Tournoi Victory» en remplacement du boxeur Samy Sana bléssé. Fort de ses réussites successives, Mohamed accepte de relever le défi.
Et cela malgré l’absence de son coach, Eric Colette, et de son frère et manager Youssef Diaby (lui même champion du monde de boxe). Il se fait alors assister par Choukry arbitre international dans le milieu de la Boxe et coach du «Team Chouk».

Pour atteindre la finale, Mohamed Diaby a battu le Belge Harut Grigorian aux points. Conscient de la puissance de Mohamed, son adversaire se rue sur lui visiblement pour chercher le KO. Très intelligent, le jeune Malien ne se laisse pas avoir et s’économise en vue de la finale. Toutefois, dans la 3e reprise, les échanges auraient été plus incisifs. «Et Mohamed Diaby nous fait de très belles choses en esquives et en remises. Il remporte ce combat aux points», commente un confrère français présent au gala.
En finale, la nouvelle locomotive de la boxe malienne bat Raphael Llodra également aux points. «Gêné par l’interdiction de saisir les middles, Raphael Llodra va seul se mettre en infraction à force de les additionner dans la première reprise. Dès lors, le boulevard est grand ouvert à Mohamed qui va sortir tout l’attirail des jambes en lignes hautes», rapporte notre confrère.

Il ajoute, «ce combat vire à la démonstration de K1 dans la seconde reprise où Diaby se promène en reculant sur le ring, esquivant avec agilité et frappant avec précision son adversaire qui ne peut qu’avancer malgré tout, tenu à distance et maîtrisé par lui. On aura rarement vu Raphael LLODRA être tenu en échec comme il a l’a été lors de cette finale».
Comme à Toulouse (France), lors du «Choc des Titans», Mohamed Diaby se hisse sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie. Et pour les observateurs, notamment les chroniqueurs sportifs, «l’invité surprise de ce tournoi nous aura agrémentés de deux combats de toute beauté dans sa gestion de ses adversaires qui, sur le plan de l’impact physique, semblaient au dessus de lui. Il remporte cette finale et ce tournoi sans même avoir l’air essoufflé. Bravo !» !

Mohamed poursuit sa série d’invincibilité qui, au lendemain de son sacre à Toulouse, lui a valu une lettre de félicitations du Ministre de la Jeunesse et des Sports. «…Une fois de plus, vous avez rehaussé l’image de notre cher Mali en hissant haut les couleurs nationales dans une compétition prestigieuse», a écrit Me Mamadou Gaoussou Diarra.
«Je voudrais vous demander de bien vouloir accepter mes vifs remerciements pour votre parcours honorable ces deux dernières années. Des performances qui font de vous un leader naturel de la Génération Danbé sur laquelle toute la nation mise aujourd’hui pour faire de ce pays celui dont nous rêvons pour nous-mêmes et pour les générations futures», a précisé le Ministre Diarra.
Une reconnaissance des hautes autorités qui sera sans doute une motivation supplémentaire pour Mohamed Diaby dans les combats à venir, surtout en 2014 !

Moussa Bolly

C.C/MJS

Le 19 Décembre 2013