Partager


La 1re édition du tournoi inter centres organisée par la Fédération malienne de tennis (FMT) sous les auspices de la Confédération africaine de tennis (CAT) et la Fédération internationale de tennis (ITF) et parrainée par le gouverneur de Bamako a démarré.

Soixante-cinq enfants, de 10 à 14 ans, ont pris part au départ de la compétition dont le coup d’envoi a été donné samedi dernier au Tennis club du stade Modibo Kéita.

Tout a commencé au lendemain de la réélection de Mohamed Oumar Traoré à la tête de la Fédération malienne de tennis. Il avait un programme consigné dans un document intitulé « School Tennis Initiative ».

Malgré la situation du sponsoring dans le sport malien en général et le tennis en particulier, il a tenu à mettre en route son ambition. « Nous avons fait le choix des jeunes pour bien amorcer notre politique de développement du tennis à la base », dit-il.

Pour le chargé du développement du tennis de la FMT, Nouhoum Sidibé, le tournoi vise la démocratisation de ce sport au niveau de la base. Et à M. Sidibé d’expliquer l’absence du centre de l’Ecole Kalanso par le « calendrier scolaire ».

Le gouverneur du district, vice-président de la ligue de tennis de Bamako, Ibrahima Fefé Koné, dira que ce tournoi inter centres revêt une importance capitale parce qu’il concerne la jeunesse, tranche la plus choyée par le président de la République.
En levé de rideau, le parrain, aux termes d’une partie riche en couleur, s’est montré intraitable face à Mohamed Traoré.

Le match d’ouverture a opposé Aboubacar Diaby à Namory. Trois centres (Bamako Coura, Magnambougou et Modibo Kéita), repartis en trois catégories (14 ans et moins, 12 ans et moins et 10 ans) participent au tournoi.

Dans les jours à venir, plusieurs tournois seront organisés à Bamako et à l’intérieur, ce qui devra favoriser la promotion du tennis et permettre aux techniciens de détecter les jeunes talents. « Nous les incitons à organiser des tournois.

Le Premier ministre a promis de construire des courts dans toutes les régions, mais par étape », a poursuivi le président qui a insisté sur le soutien des partenaires traditionnels de la FMT comme Ifabaco, Orange-Mali, DHL, Bramali sans oublier le GDCM-Mali et le Laboratoire national de la santé.

Le tournoi du Premier ministre, prévu en fin d’année, sera organisé. Ce qui a fait dire au président de la FMT que les gosses chers au président bénéficieront bientôt d’un traitement particulier de la Fédération.

Présent à la cérémonie d’ouverture, le premier responsable de la petite balle jaune du Méguétan, Daouda Mariko, a apprécié la marge de progression du bureau fédéral. « Nous recevons des matériels et j’apprécie le plan de développement qui porte ses fruits ».


Boubacar Diakité Sarr

10 Juin 2008