Partager

Aux termes des matches de la 1re journée de la 2e édition du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa), certaines équipes se sont détachées : affichant de véritables options pour la suite de la compétition.

Dans le groupe A, la victoire du pays organisateur, le Mali, sur la Guinée-Bissau (6-0) et le nul vierge entre le Bénin et le Burkina laissent encore des possibilités pour les trois pays invaincus de continuer la course avec un avantage aux poulains de Keshi, qui occupent seuls la tête du groupe.

C’est dire que le Burkina et le Bénin joueront leur va-tout lors de la 2e journée face respectivement aux Bissau-Guinéens, les Aigles maliens, ayant de fortes chances de se qualifier pour la finale. Les Jurtus, qui auront à cœur de se relancer dès la 2e journée afin de se mettre à l’abri des déconvenues de la dernière journée, poseront des difficultés aux Etalons.

Mais attention, les Bissau-Guinéens, malgré leur cinglante défaite face au Mali sont restés maître dans le jeu par moments notamment par leur meneur Francisco Santos Juniors. Il n’est donc pas à exclure un retour des poulains de Marcelo Mendonça dans la course, un match à suivre.

Par contre, les Béninois, suite à leur bonne prestation de la 1re journée contre les Etalons, malgré le nul, sont aussi en mesure de se racheter face aux Aigles, qui ne sont pas un foudre de guerre, à en croire leur entraîneur. « Le Mali a eu toujours le dessus sur nous. Mais, pour mardi, ça risque d’être une surprise désagréable pour les Maliens », a averti Fortuné Glelè à la fin du match contre le Burkina et une éventuelle victoire béninoise sur le Mali relancerait les débats pour la qualification en finale dans ce groupe.

Dans le groupe B, les deux équipes attendues ; à savoir : le Sénégal et la Côte d’Ivoire, qui étaient annoncées comme les favorites sur papier, ont su affirmer leur réputation lors de la 1re journée, avec la victoire (2-1) des Eléphants sur le Mena du Niger et celle du Sénégal sur le Togo (1-0). La deuxième journée s’annonce très enlevée dans ce groupe avec des duels entre (vainqueurs et vaincus) de la 1re journée et mathématiquement les vainqueurs partent avec les faveurs des pronostics. La première place dans ce groupe risque de se jouer lors de la dernière journée, ce qui laisse encore planer le suspens jusqu’au bout.

Dans l’ensemble, la victoire des uns et la défaite des autres ne met nullement en cause les chances de qualification des huit équipes pour la finale de la compétition. Tout reste encore possible, car deux matches qui se suivent ne se ressemblent forcément pas et la 2e journée.

Boubacar Diakité Sarr

05 Novembre 2008