Partager

Selon des informations que nous avons reçues en provenance de Tombouctou, les populations, exacerbées par la situation qui prévaut actuellement, ont décidé d’organiser une marche, vendredi dernier.

Elle devait partir de la dune de Sankoré vers l’ancienne représentation de la Banque Malienne de Solidartité (BMS), transformée, depuis l’attaque de ville, en palais de justice d’Ansar Dine. Mais voilà! Le mouvement Ansar Dine en a décidé autrement. Alors que les marcheurs se dirigeaient vers le lieu du rassemblement, des éléments d’Ansar Dine ont commencé à tirer des coups de feu en l’air pour disperser la foule.

Pris de peur, les habitants ont vite faire de rejoindre leurs domiciles. Il y a quelques jours, à Kidal, c’est une autre marche, cette fois-ci organisée par le MNLA, qui a aussi avorté. Selon des témoignages en provenance de la capitale de l’Adrar des Ifoghas, Ansar Dine aurait envoyé trois émissaires dans un pick-up pour mettre en garde celui qu’on trouverait en train de protester en ville.

Ici aussi, les femmes, enfants et hommes qui avaient décidé de se rendre au Gouvernorat, siège d’Ansar Dine, ont rebroussé chemin.

PM

22 Septembre du 23 Avril