Partager

C’est à l’école Cheick Nouh de Kabara et au bureau n° 4 que le gouverneur Koïna Ag Ahmadou, a donné le coup d’envoi du second tour de la présidentielle à Tombouctou.
Sur place, le gouverneur et sa délégation ont pu constater la présence du matériel de vote, des présidents de bureaux de vote, des assesseurs, des mandataires des candidats des partis en lice. C’est dans ce même bureau n°4 que l’adjoint au maire, Mme Maïga Ramata Sene, a accompli son devoir civique.

Comme au 1er tour, les forces armées et de sécurité, la protection civile et la MINUSMA se sont mobilisés pour que le scrutin se déroule dans un climat apaisé et transparent. A Tombouctou, la sécurité était déployée dans les rues et aux abords des bureaux de vote pour parer à toute éventualité. Les observateurs internationaux et nationaux (Cour constitutionnelle, CENI) étaient déployés en nombre dans les centres de vote).

La délégation du gouverneur a fait le tour des centres de vote de Bahadou, Mahamane Fondogoumo et Sidi Mahmoud. Partout, Koïna Ag Ahmadou s’est assuré dans les moindres détails de la présence des agents et du matériel électoral pour le bon déroulement du vote.

Au centre de vote de l’école Mahamane Fondogoumo, les pluies de la veille avaient inondé l’établissement. La protection civile, les FAMA, la MINUSMA ont déployé les moyens pour évacuer les eaux de pluie et rendre fonctionnels les 14 bureaux de ce centre.

Du constat général, il ressort que toutes les conditions étaient réunies pour des élections transparentes, apaisées et crédibles. L’autre constat au niveau des électeurs est que l’affluence a été timide aux premières heures de scrutin. Les observateurs espéraient toutefois qu’elle s’améliorerait à la mi-journée, car, on le sait, à Tombouctou, l’on consacre beaucoup de temps au petit déjeuner.

Dans la Région voisine de Taoudénit aussi, le gouverneur de Région, le général Abdrahmane Ould Meydou, accompagné des membres de son cabinet et de conseillers spéciaux, a fait le même exercice qu’à Tombouctou. Ainsi, à l’école de la Flamme de la paix où se trouve le bureau n°1 de la fraction Kel Inalhé, le gouverneur a constaté la présence effective du matériel électoral, des agents électoraux et des forces de sécurité.

Satisfaits du bon démarrage des opérations, les deux gouverneurs, chacun de son coté, ont exhorté les agents présents dans les bureaux de vote à respecter rigoureusement la loi afin de réussir des élections crédibles, apaisées et transparentes. Dans l’après midi, il a été signalé qu’un bureau de vote du village de Tiname (Cercle de Diré) a été brûlé par des hommes armés. Cependant dans la ville de Tombouctou, aucun incident n’a été produit car la sécurité a été bien renforcée avec des hélicoptères qui sillonnaient le ciel.

La Région compte 380.241 inscrits pour 1.377 bureaux de vote. Quant au Cercle de Tombouctou, il compte 75.060 inscrits pour 255 bureaux.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

L’ESSOR DU 13 Aout 2018