Partager


Afin de rendre la vie efficiente entre les communautés de confessions différentes, le réalisateur Gotthold Ephrahim Lessing, avec le partenariat de ses sponsors, a réalisé “Nathan le Sage” qui plaide pour la tolérance inter religieuse, en l’occurrence entre les religions monothéistes. Un extrait de cette mise en scène a été présenté le lundi 26 mars à Kora films sis à Magnambougou-Projet.

L’HISTOIRE DE NATHAN

Au coeur du Chaudron brûlant allumé par les croisades, Saladin (musulman) vient de reprendre la ville juive aux croisées… victorieux, il s’agit d’un vis-à-vis des juifs et des chrétiens, dans un esprit de tolérance inconnu jusqu’alors. Seuls, les templiers qui tuent en invoquant Dieu, ne trouvent pas à ses yeux. Ce jeune homme, alors qu’il erre, mélancolique, dans les rues de Jérusalem, sauve à son tour une maison d’une jeune juive des flammes … Acte lui, hors normes pour nos Templiers.

Le père de la jeune fille, un riche marchand juif revient d’un long voyage… La folle journée peut commencer, avec Saladin, musulman apôtre de la tolérance et Nathan, juif sympathique… entre les deux, un chrétien assailli par le doute.

Le metteur en scène Momo Ikissi à propos de cette réalisation “Nathan le Sage” dira que “ce spectacle sans être folklorique utilisera avec sobriété et adresse, toutes les possibilités locales d’expression scénique disponibles. L’éclairage, les costumes, le décor et autres effets s’associeront pour un spectacle ouvert. Pour qu’au-delà du message en lui-même assez actuel, la rencontre entre le public et les comédiens de Nathan le Sage soit un instant de plein partage”, disait M. Ekissi.

Ce spectacle composé de treize membres sera présenté au public Bamakois avant d’atteindre les différentes régions.

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

11 avril 2007.