Partager


Lundi, à l’Agetic, a eu lieu la cérémonie de clôture des journées de réflexion sur les aspects législatifs et réglementaires des Tic dans notre pays, organisées par Togunet le réseau d’échange et de partage d’informations par les utilisateurs des Tic pour le développement du Mali, ainsi que l’Institut international pour le communication et le développement (IICD).

Etaient présents, Mamadou Iam Diallo, représentant du ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Assana Diawara conseiller technique du ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies, Filifing Diakité coordinateur du réseau Togunet, et Mme Bénédicte Penda Marcilly, représentante de l’IICD.

Une trentaine d’animateurs d’organisations de la société civile, de cadres de l’administration, des vendeurs et des utilisateurs des Tic, ont pris part à ces journées.

Durant les travaux, les participants ont planché sur les acquis, les contraintes et les défis dans le domaine des Tic, puis ont tenté de poser les jalons d’une législation en la matière.

Ainsi, suite à l’analyse des résultats d’une enquête sur l’état des lieux de la réglementation des Tic dans notre pays, pistes pour faciliter la rédaction d’une loi par le gouvernement, a été proposée par les participants.
Selon Mr Diawara, le code pénal malien ne détermine pas de sanction en cas d’infraction en matière de Tic.

Avec cette loi, intervenants du secteur seront protégés. La loi fixera les sanctions pour les manquements à son endroit.

Intérêt du ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies pour la tenue de ces journées de réflexion, qui cadrent avec la politique nationale des Tic, a été réitéré par Mr Diallo.

L’adoption rapide d’un cadre juridique et institutionnel adéquat ainsi que l’installation d’une fiscalité appropriée et incitative, restent un des souhaits du gouvernement malien, a-t-il indiqué.

L’esprit de la rencontre qui accompagne les efforts des autorités dans le développement des technologies de l’information et de la communication a été salué par Mr Diakité et Mme Marcilly.

27 juin 2006.