Partager

Tiken Jah Fakoly annoncé à Abidjan en décembre Le retour de l’enfant prodigue ? Exilé depuis le déclenchement de la crise ivoirienne en septembre 2002, Tiken Jah Fakoly est attendu à Abidjan au mois de décembre. L’artiste qui a eu la caution des autorités ivoiriennes est en pleine préparation de son retour au pays. Plusieurs fois annoncé Doumbia Moussa allias Tiken Jah Fakoly retournera dans son pays après près de 5 ans d’exil. L’information confirmée de source crédible a fait le tour de toutes les rédactions culturelles de la presse abidjanaise. Fini la clandestinité et autres tracasseries pour la méga star du reggae.

L’enfant d’Odienné qui a quitté la Côte d’Ivoire depuis le début de la guerre le 19 septembre 2002, sera de retour au bercail au mois de décembre. L’information confirmée hier par un de ses proches va certainement réjouir ses nombreux fans qui avaient hâte de le voir. Parti en effet sur la pointe des pieds en 2002, Tiken Jah Fakoly trouve refuge au Mali où l’hospitalité de ses frères lui permet de pratiquer son art de prédilection, le reggae.

Les quelques difficultés rencontrées avec un organisateur de spectacle n’ébranlent pas sa reconnaissance vis-à-vis de ce peuple et ses dirigeants qui l’ont soutenu. Oint de l’amour fraternel des Maliens, l’homme monte un studio au pays de Soundiata et de …Fakoly, son illustre ancêtre. Il enclenche aussi un de ses rêves, le festival international de reggae dont la première édition a eu lieu en janvier 2006 à Bamako.

En dépit de cet épanouissement dans ce qu’il est convenu d’appeler sa seconde patrie, Tiken Jah n’a jamais cessé de prier pour que la Côte d’Ivoire retrouve la voie de la paix et la cohésion. Aussi, la relative accalmie au pays avec la nomination de Guillaume Soro à la primature et de la dynamique de la réconciliation nationale en cours, le décident à revenir apporter sa pierre à la consolidation de la paix.

Un artiste engagé et… rebelle

Doumbia Moussa du vrai nom de Tiken Jah, a explosé réellement en 1996, après la sortie de “Mangecratie”. Une œuvre musicale engagée qui parle de l’inégalité dans la répartition des richesses entre les fils du sud. Cet artiste qui a « incendié » de sa verve poignante et quasi rébarbative les dirigeants africains, sans omettre ceux de son pays la Côte d’Ivoire, a été taxé de rebelle. Ce qui lui a valu l’exil forcé au Mali.

Un de ses meilleurs amis, le comédien Camara ASH dont un des enfants vit avec lui à Bamako, a fait les frais de son engagement pour la justice. Son corps sans vie a été retrouvé quelque part à Yopougon. Dire que Camara fut l’élève de Laurent Gbagbo au Cours Grandjean d’Abidjan !

L’artiste en vérité est rebelle, mais seulement dans des textes qui ont cloué au pilori les meneurs d’un système corrompu et corrupteur si bien que l’homme est vite devenu persona non grata dans son propre pays. Ce qui lui a valu d’être un symbole pour la jeunesse africaine déboussolée et éprise de paix et d’union.

Bamako, Ouagadougou, Kinshasa, Lomé, Cotonou…

Tiken a su s’imposer avec son style musical, une voix caverneuse accompagnée d’instruments musicaux de pointe, suivie de notes négligemment chantées, mais qui sont porteur d’un message à portée de tous.

Aujourd’hui l’artiste qui a eu la caution des autorités ivoiriennes est en pleine préparation de son retour au pays. Il a signé ce « come back » avec Canta Productions pour deux concerts live le 08 décembre 2007 au parc des sports d’Abidjan et le 15 décembre au stade de Bouaké. Tiken entend, aux dires de nos sources, « laver le linge sale de la famille avec des notes d’espoir ».

L’Africain, son nouvel album sorti en septembre dernier à Abidjan est la porte que Tiken a trouvée pour rentrer dans son pays. Dans un featuring avec l’artiste Soprano, Tiken le dit bien : “Ouvrez les frontières”. Titre valable pour les immigrants africains en direction de l’Europe mais aussi pour lui-même en direction de la Côte d’Ivoire. Et ce sera le retour de l’enfant prodigue.

Mais, auparavant il sera en concert à l’Olympia, la mythique salle de spectacle de Paris le lundi 15 octobre pour son 1er grand concert après la sortie de son album classé 4ème au hit parade top 50. Tiken jouera à guichet fermé.

De notre correspondant
Kouadio K. Albert Yamoussoukro


15 octobre 2007.