Partager

À l’occasion de la finale de ‘’Nescafé révélation’’ dont il est le parrain, le reggae man africain animera un concert à Dakar, le 31 juillet 2010. L’annonce a été faite vendredi dernier au cours d’une conférence de presse animée par l’artiste lui-même dans les locaux de son studio à Niamakoro Bamako.

L’artiste de renommée internationale avait été officiellement interdit de séjour au Sénégal en 2007 par les autorités de ce pays, pour avoir chanté lors d’une de ses tournées le titre ‘’quitter le pouvoir’’. Ce qui n’avait pas été du goût des autorités de Dakar.

A l’époque, les rumeurs allaient bon train pour une éventuelle succession du président Me Abdoulaye Wade par son fils Karim Wade. Tiken Jah n’avait pas caché son opinion sur le sujet. Réagissant vigoureusement, il avait laissé entendre que le Sénégal ne saurait être un royaume.

La réaction des autorités sénégalaises à travers le ministère de l’intérieur ne s’était pas fait attendre. Ce dernier avait lu un communiqué sur les ondes de la télévision nationale interdisant Tiken Jah de séjour sur le territoire sénégalais jusqu’à nouvel ordre. Au cours de sa conférence de presse de vendredi dernier, l’artiste dit être rassuré et ne rien craindre pour sa sécurité.

Car, soutient-il, les initiateurs du concours de ‘’Nescafé révélation’’ affirment n’avoir rien vu comme écrit au niveau du ministère de l’intérieur lui interdisant de fouler le sol sénégalais. Finie certainement la guéguerre entre Dakar et Tiken si cette tournée se réalise sans réaction négative des autorités sénégalaises.

L’autre événement majeur annoncé par l’artiste au cours de l’échange avec la presse est relatif à un concert gratuit à l’intention du peuple de Guinée Conakry. Tiken Jah se dit très attaché à ce peuple. C’est la raison pour laquelle il est important, selon lui, de le préparer pour l’après élection. Tiken a émis le vœu de voir ceconcert gratuit honorer par la présence du président de la transition, du nouveau président qui sera élu et de tous les 24 candidats aux élections présidentielles de 2010.

En effet, au cours du concert, il lancera des messages de paix, de réveil de conscience, deréconciliation et de rappel. Ce sera, à l’entendre parler, une occasion pour la classe politique guinéenne de se donner la main. «Une façon de dire que c’est l’intérêt du peuple de Guinée qui compte», a dit Tiken Jah.

Parlant des projets, l’artiste a un autre album qui sort sur le marché en septembre prochain. Avec pour titre phare ‘’African Revolution’’, ses fans du Mali entreront en possession de ce nouveau produit le 20 septembre et ceux de la France le 25 septembre 2010. L’artiste dit dans cet album changer de fusil d’épaule. Bien que certains morceaux soient adressés aux dirigeants africains comme d’habitude, Tiken Jah a indiqué que la majorité des titres s’adressent à la jeunesse africaine. «La jeunesse africaine de son point de vue doit passer à l’action, au lieu de continuer à pleurnicher,car personne ne viendra construire le continent à sa place», a-t-il ajouté.

Se prononçant sur le cinquantenaire des ex colonies françaises, le reggaeman

s’est dit sidérer de voir les chefs d’État africains faire la queue devant le président Nicolas Sarkozy.

«J’étais invité moi aussi à prendre part aux festivités du 14 juillet, mais j’ai décliné l’offre», a signalé Tiken Jah.

Pour n’avoir pas changé la moindre virgule dans la constitution dans le but de s’éterniser au pouvoir, l’artiste en conclusion se propose d’animer pour le président Malien Amadou Toumani Touré un concert gratuit à la fin de son mandat. Il dit organiser la même chose dès que la junte militaire du Niger remettra le témoin au président qui sera élu au terme des élections de 2011.

Siaka Z. Traoré

Le Guido du 27 Juillet 2010.