Partager

Tiébilé Dramé, candidat du Parena à la présidentielle, a présenté vendredi dernier son projet de société à la presse. Il a saisi l’occasion pour demander le report des élections.

Face à la presse vendredi à Bamako, Tiébilé Dramé, a avoué que les conditions ne sont pas réunies pour organiser les élections le 28 juillet. Selon lui, l’Etat avait disparu au Nord.

« Vous croyez qu’en trois semaines il est possible de redéployer l’Etat au nord. Nous sommes pour les élections. Nous souhaitons que ces élections se tiennent dans les bonnes conditions. Mais, nous venons de sortir d’une crise. Cette précipitation n’a pas de sens« , a averti le conférencier. Et de regretter que les bureaux de vote ne figurent pas sur les cartes Nina, ce qui peut semer des cafouillages.

A l’entendre, cette marche forcée est imposée à notre pays par certains. « Nous disons attention, on se dirige vers le mur. Nous tirons la sonnette d’alarme, l’Etat se dirige vers le mur« , a-t-il insisté. Il a informé que Me Amidou Diabaté vient de terminer un mémoire afin de saisir la Cour constitutionnelle pour reporter les élections.

Exposant son projet de société, Tiébilé Dramé dira qu’il s’engage à faire les réformes institutionnelles indispensables. « Il y a eu deux tentatives de reformuler le système institutionnel. S’engager dans la voie de la IVe République me semble un axe très fort. Si nous arrivons à supprimer l’élection présidentielle, nous ferons beaucoup d’économie« .

Dans son projet de société, Tiébilé Dramé préconise d’élire les gouverneurs de région afin de mettre en place une administration moderne et efficace. Sur la sécurité, le candidat dira que notre outil de défense et de sécurité sera rénové.

« C’est la troisième fois que je me présente à la présidentielle. Mais, c’est la première fois que je ne suis pas le candidat de Parena. Des hommes et femmes se sont réunis pour porter cette candidature. Si je suis président, les aspirations de toutes les communautés du Nord seront prises en compte. L’enseignant sera mis au centre de notre politique d’éducation. La politique de recherche scientifique sera soutenue. En matière d’infrastructures, un accent sera mis sur la réhabilitation du chemin de fer. Nous engageons l’audit de la cession des terres agricoles à l’Office du Niger et aux principaux projets. En engageant ces audits, nous éradiquerons la corruption« , a proposé le candidat.

Pour matérialiser son projet de société, Tiébilé Dramé entend proposer aux Maliens un gouvernement composé d’hommes et femmes compétents, capables de conduire le pays en ce temps de tempête. Il dira que ceux qui « croient que ces élections sont jouées à l’avance vont se tromper lourdement« .

Pour le conférencier la situation que nous vivons peut changer et elle changera si nous prenons en mains nos destins.

Sidiki Doumbia

08 Juillet 2013