Partager

Désormais chaque ministère, institution de la République ou service possède un espace dédié à ses activités sur le portail « www.gov.ml »

Le nom de domaine « ml » du Mali gagne en présence et en visibilité sur Internet grâce à la mise en ligne des institutions, des services et des département ministériels du pays. Le lancement officiel des sites web de ces différentes structures a eu lieu hier dans les locaux de l’Agetic.

La cérémonie était présidée par le Premier ministre, Modibo Sidibé. Plusieurs membres du gouvernement et des représentants des institutions de la République étaient présents.

Le lancement de ces sites web, qui sont une sorte de portail sur notre pays, intervient après celui du projet Intranet de l’Administration lancé en janvier dernier.

L’objectif de ces initiatives est d’utiliser les technologies de l’information et de la communication pour moderniser notre administration, assurer la transparence, la circulation efficiente de l’information et l’accès légal des citoyens aux informations.

Désormais chaque ministère, institution de la République ou service possède un espace dédié à ses activités sur un portail.

Ainsi le site de chaque institutions, service ou département ministériel couvre toutes les rubriques. De l’accès sécurisé du public aux textes législatifs et réglementaires, aux documents de politiques sectorielles. On y retrouve aussi les informations portant sur les grands chantiers, les activités et les événements majeurs de chaque structure.

Le site web propose également au public un ensemble de services standards comme des forums de discussion, un moteur de recherche, des formulaires en ligne, des sondages interactifs et l’accès au contenu multimédia.

Pour le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, la mise en ligne des sites des institutions, services et départements ministériels s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet Intranet de l’administration initié par le département à travers l’Agence des technologies de l’information et de la communication.

Celle-ci est chargée, entre autres, de concevoir, développer et faire entretenir les infrastructures Tic des services publics, parapublics et des collectivités territoriales.

Notre pays qui a joué un rôle actif lors des sommets de la société de l’information tenus en 2003 à Genève et en 2005 à Tunis entend ainsi concrétiser une des onze grandes orientations de ces rencontres, à savoir l’élaboration de cyberstratégies nationales.

Ces cyberstratégies nationales devront permettre notamment la connexion des administration publiques centrales et locales en les dotant de sites web et d’une adresse électronique aux fins de promouvoir la transparence dans les processus administratif et démocratique, a expliqué le ministre.

Le Premier ministre Modibo Sidibé s’est dit satisfait de la concrétisation de cette initiative qui témoigne que le projet Intranet de l’administration gagne en maturité.

Be COULIBALY

01 Aout 2008