Partager

«Le statut de l’enseignement privé au Mali» était le thème de la thèse de Doctorat d’Etat en droit privé présentée et soutenue publiquement, le mercredi 30 avril, à la FLASH, par le désormais Dr Sékou Faco Cissouma. Ce dernier, inscrit à l’Université de Dakar, a pu soutenir à Bamako sur la base d’un accord intervenu entre cette Université et celle de Bamako.

Le jury, présidé par NDiaye Issac Yankhoba, Professeur agrégé des facultés de droit, Ancien doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop, Professeur associé à l’Université de Paris 8, a attribué le titre de Docteur à M. Cissouma.

L’amphi de la FLASH sur la colline de Badalabougou a abrité une soutenance pas comme les autres. Il s’agissait de la présentation d’une thèse de Doctorat d’Etat.

Le ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique, le Pr Amadou Touré était présent à la soutenance tout comme le ministre du Travail, de la Fonction et de la réforme de l’Etat, Abdoul Wahab Berthé, en tant que membre du jury, présidé par M. NDiaye Isac Yankhoba, Professeur agrégé des facultés de droit et comprenant également Heuzé Vincent, professeur agrégé des Facultés de droit, professeur à l’Université de Paris II Pantéon-Sorbonne et Directeur de l’Institut des assurances de Paris, M Diouf Ndiaw, professeur agrégé des facultés de droit et doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et Sackho Daouda, Dr d’Etat en droit.

Devant ces professeurs émérites et en présence des responsables de l’Université de Bamako, de ses parents et des étudiants, Sékou Faco a défendu sa thèse.

Le document de 350 pages, fruit de trois années de travail, détermine le véritable statut de l’enseignement privé au Mali. En effet, la réglementation en vigueur donne à l’activité d’enseignement privé un caractère commercial. Les promoteurs privés sont soumis à des impôts et taxes commerciaux. Alors qu’eux ne se reconnaissant pas dans ce statut, car l’enseignement au Mali a toujours été considéré une activité civique. Ce qui a été démontré par la thèse de nouveau Dr Cissouma.

Selon lui, en décidant de venir soutenir à Bamako, l’objectif visé est d’encourager les Maliens à aller vers des thèses de Doctorat, car notre Université a besoin de leurs compétences. Après les différentes remarques sur la forme et le fonds du document, le jury a attribué le titre de Docteur d’Etat en droit privé avec mention bien à Sekou Faco Cissouma au grand bonheur de ses amis et parents.

Yousouf CAMARA

02 Mai 2008