Partager

Le samedi dernier, Habib Dembélé, Guimba, a déclamé une pièce, un one man show qu’il a écrit, face à un public trié sur le volet. C’était à Koras Films.

« Kanouté ka visa ko », est le titre de cette pièce qui fait rire, pleurer, réfléchir. D’un trait, Guimba dépeint la société malienne contemporaine, sans concession, sans complaisance.

C’est l’histoire d’un fils de pauvre qui, refusant sa condition, se compare aux enfants de riches pour finalement refuser les études et tout miser sur un visa pour la France. Un visa qu’il n’aura jamais…

Au passage, Guimba parle de la condition des Maliens en France, des Maliens d’ici, du problème d’acculturation, d’inculturation, de déculturation, d’assimilation, de mégalomanie, de développement, de sous-développement, d’arnaque, de conditions de vie…

Rien n’échappe à ce texte d’une très riche facture qui parle des villes et des campagnes, des familles, des valeurs et des maux.

Vivement une présentation grand public !

A. Kalambry

13 août 2007.