Partager

Dans la matinée du 23 octobre, une attaque Kamikaze « a visé le contingent tchadien de la Minusma », à un Check-point de la ville de Tessalit dans le nord du Mali. Bilan : 2 morts et 6 blessés.

L’information qui a été donnée par le ministère de la défense et des anciens combattants révèle qu’un enfant a été tué et qu’un autre a été blessé lors de cet attentat meurtrier.

Parmi les blessés tchadiens, deux soldats seraient dans un état critique. « L’attaque a été perpétrée par quatre terroristes à bord d’un véhicule bourré d’explosifs », a indiqué dans un communiqué Soumeylou Boubèye Maïga, ministre de la défense et des anciens combattants. « Les kamikazes ont tous été tués », a-t-il ajouté, invitant les populations « à garder leur calme ».

L’attaque a été « fermement » condamnée par la Mission intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) dont les contingents tchadiens sont une composante. « Je suis choqué que des civils innocents et de courageux soldats tchadiens aient été pris pour cible », s’est indigné Albert Gerard Koenders, représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali et Chef de la Minusma, estimant que cet attentat « ne détournera pas la MINUSMA de sa mission de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali ».

La mission des forces armées et de sécurité est de traquer les terroristes dans le nord du pays. L’ennemi aux multiples visages ne manque pas d’ingéniosité pour déjouer les forts dispositifs sécuritaires dans différentes villes du nord.

Seydou Coulibaly

© AFRIBONE – Le 24 Octobre 2013