Partager

Les Groupes terroristes « Soutien à l’islam et aux musulmans », dirigé par le malien Iyad Ag Ghaly et « Etat islamique dans le grand Sahara » de Abou Adnan Walid Sahraoui se donnent la main. Cette unification vise à relancer leur combat dans le sahel contre les différentes troupes militaires engagées dans la lutte contre le terrorisme.

Les combattants d’Iyad Ag Aly interviennent dans le Nord et le Centre du Mali alors que ceux d’Abou Adnan Walid Sahraoui sont surtout présents à la frontière Mali-Niger.
Selon RFI, d’après leur accord, les deux groupes n’hésiteront plus désormais à mener ensemble des opérations et à dégager des stratégies communes, même si chacun garde sa casquette. Leur objectif est donc de lutter contre la force française Barkhane, les casques bleus des Nations unies au Mali et les forces de sécurités du Mali.
Au même moment, différentes sources sécuritaires affirment que le nombre de terroristes dans le Sahel augmente après la défaite du groupe jihadiste Etat Islamique en Syrie et en Irak.

Ce rapprochement de ces deux mouvements terroristes intervient après l’annonce du coup d’accélérateur donné à la force G5 Sahel. Elle a reçu mercredi de nouveaux soutiens financiers internationaux afin qu’elle puisse remporter au plus vite ses premières victoires dans la lutte contre les jihadistes.

En effet, les Émirats arabes unis et l’Arabie Saoudite ont annoncé pour leur part un financement à hauteur de 85 milliards de francs CFA à cette force, dont les besoins ont été évalués à près de 170 milliards de francs CFA. Déjà plus de 70 milliards de nos francs ont été mobilisés par l’Union Européenne et les États Unis pour le déploiement de la Force anti-jihadiste des 5 pays du Sahel.

Avec Tamani

Du 18 Décembre 2017