Partager

Une centaine de personnes ont été tuées et une centaine d’autres blessées à Bombay dans des fusillades et en série menées mercredi soir par des hommes armés de fusils d’assaut et de grenades, qui ont visé notamment des grands hôtels de la ville, a rapporté jeudi la presse indienne. Au moins deux ressortissants étrangers, un Japonais et un Australien, ont été tués et onze autres blessés dans les attaques, a rapporté jeudi l’agence de presse indienne. Les bléssés sont originaires d’Australie, des Etats-Unis, d’Espagne, de Norvège, du Canada et de Singapour, selon PTI. « Des terroristes inconnus » ont ouvert le feu dans « au moins sept ou huit endroits » de la capitale financière de l’Inde. Ces attentats, condamnés par le Premier ministre indien Manmohan Singh, ont suscité l’indignation dans le monde, notamment à Washington et Londres et de la part de l’Union européenne. Le président élu américain Barack Obama a estimé que les Etats-Unis devaient renforcer leurs liens avec l’Inde et d’autres pays pour « traquer et détruire les réseaux terroristes », selon un communiqué de l’équipe de transition. (Afp)