Partager

terralliance.jpgVendredi, la cérémonie de signature d’une convention de partage de production entre Terralliance Petroleum et le gouvernement du Mali a eu lieu à l’hôtel Kempinski.

Les documents ont été paraphés côté malien par le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Ahmed Diane Séméga, et côté Terralliance Petrolem par son président, Joe Smith.

Etaient également présents à la cérémonie, le ministre de la Promotion des Investissements et des Petites et Moyennes Entreprises Ousmane Thiam et les représentants de sociétés opérant dans le domaine de la recherche pétrolière au Mali.

La signature de cette convention survient après le Conseil des ministres du 18 juillet dernier approuvant la convention de partage de production présentée par Terralliance Petroleum sur les blocs 14 du bassin de Tamesna et 21 du bassin de Taoudeni.

Créée en 2000, Terralliance Petroleum est une société américaine, installée à Newport Beach, en Californie. Elle possède une expérience professionnelle bien établie dans le domaine pétrolier Elle opère aux États-Unis et en Asie du Sud-est dans l’exploration et l’exploitation pétrolière.

La durée initiale de l’autorisation de recherche de Terralliance Petrolem dans notre pays est de quatre ans.

La société américaine s’engage à dépenser sur les deux blocs (14 et 21), 39,3 milliards de Fcfa pour la durée initiale de l’autorisation de recherche. Sur le bloc 14, un minimum de 18 milliards de Fcfa seront investis et sur le bloc 21, un montant de 21,3 milliards Fcfa seront utilisés.

Des travaux de forage sont envisagés pendant deux périodes de renouvellement de trois ans chacune.

Tout en soulignant l’importance des investissements que la société américaine s’apprête à réaliser dans notre pays, le ministre des mines, de l’énergie et de l’eau a souligné le fait que Terralliance Petroleum disposait de nouvelles technologies d’exploration et de production avec une équipe de spécialistes dotée d’une expérience et d’une expertise avérées.

Quant au président de Terralliance Petroleum, lui a remercié le gouvernement du Mali, pour la confiance faite à sa société.

1er août 2007.