Partager

Le commissariat de police du 3ème arrondissement a été pris d’assaut par les populations de Quinzambougou et les usagers de la voie publique, dans la nuit du 19 octobre dernier, suite à une tentative de vol de moto. Deux malfrats de grand chemin répondant au nom de Seydou Diarra, Seydou Diop ont tenté d’intimider une jeune fille dans la circulation pour lui soutirer sa moto Djakarta.

Afin de se tirer d’affaire, la jeune fille a lancé des cris pour alerter les habitants de Quinzambougou qui sont sorties massivement. C’est ainsi que Seydou Diarra a été rattrapé par la foule avant d’être lynché publiquement. Son complice Seydou Diop a réussi à s’enfuir de justesse avant d’être arrêté par les éléments du commissariat de police du 3ème arrondissement. Vieux qui a été lynché est le fils d’un gendarme à la retraite tandis que son complice est un récidiviste.

Aux dires de l’inspecteur Madani Diallo, qui était de permanence dans ce commissariat, le jour où est survenu cet évènement, c’est le 19 octobre dernier, aux environs de 20h30 mn. Deux malfrats ont tenté dans la circulation de soutirer la moto Djakarta d’une jeune fille accompagnée d’une petite fillette âgée de 5 ans. C’est grâce aux cris de détresse lancés par la jeune fille, que les populations de Qinzambougou et les usagers de la voie publique sont sortis pour mettre la main sur ses agresseurs. C’est en rang dispersé que les deux malfrats ont pris la poudre d’escampette pour chercher à disparaitre dans la nature.

L’un d’eux en l’occurrence Seydou Diarra a été rattrapé puis lynché jusqu’à ce que mort s’en suive. Son complice, Seydou Diop aura plus de chance en trouvant refuge sous le pont enjambant le collecteur longeant le mur du commissariat de police du 3ème arrondissement. La foule qui a pris d’assaut les berges du collecteur a été dispersée par les éléments du commissaire divisionnaire, Moussoudou Arby qui ont par la suite procédé à l’arrestation du malfrat. Quelques instants après, la devanture du commissariat a été envahie par la foule réclamant le second malfrat pour le lyncher.

Le corps de Seydou Diarra a été transporté à la morgue de Gabriel Touré et son complice Seydou Diop âgée de 39 ans médite sur son sort au commissariat de police du 3ème arrondissement.

Le commissaire divisionnaire invite la population de sa zone d’intervention à une franche collaboration pour sécuriser les personnes et leurs biens. Il a profité de l’occasion pour appeler la foule amassée devant ses locaux à la retenue et que le malfrat, Seydou Diop sera mis à la disposition du procureur de la commune II pour répondre de ses actes.

Cléophas TYENOU

Stagiaire

24 Octobre 2013