Partager

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’ouest, Said Jinnit, a demandé aux autorités togolaises de respecter la procédure judiciaire dans le cadre de l’enquête sur une récente tentative présumée de coup d’Etat. Il a indiqué avoir eu des « assurances » que ce dossier serait « traité exclusivement dans le cadre de la justice et conformément aux procédures ». M. Gnassingbé a également reçu lundi le ministre béninois de la Défense Issifou Kogui N’douro, porteur d’un message de « soutien » du président béninois Boni Yayi. Le président togolais a dénoncé vendredi lors d’une allocution télévisée « une tentative de coup d’Etat » contre lui qui devait se dérouler lors d’un déplacement en Chine prévu à partir du 12 avril. Faure Gnassingbé n’a pas évoqué directement la participation de son frère Kpatcha Gnassingbé, qui a été arrêté et inculpé le 15 avril de « complot » et de « tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat ». Plusieurs autres personnes ont été également arrêtées et interrogées ces derniers jours, selon des sources policières. Les Forces armées togolaises ont annoncé lundi l’arrestation de neuf militaires dont cinq officiers. (Afp)