Partager


Le 9e circuit international du prize money de la Fédération internationale de Tennis (ITF/CAT), étape de Bamako, a pris fin le samedi dernier, au Tennis club de Bamako, par la victoire du Sénégalais Daouda N’Diaye, après son 1er sacre au tournoi de Dakar la semaine dernière.

Au terme du deux sets gagnants et en sens unique, le grand favori du tournoi après son sacre de Dakar, Daouda N’Diaye s’est imposé à Dabiré Sansan victime d’un malaise et qui souffrait de son bras par 6/3 au premier set, et 7/5 au deuxième set.

Cette victoire confirme la suprématie du Sénégalais sur l’ensemble des deux étapes qui concernent le circuit 2008 de Prize Money. Ainsi, il a reçu un trophée d’une valeur de 450 Dollars US des mains du président du Cnosm Habib Sissoko.

Quant à Dabiré Sansan, il a reçu également un trophée plus une enveloppe de 200.000 CFA. Le chargé de presse de la FMT, Amadou Dicko a saisi l’occasion, pour informer le public sur la participation du Mali au prochain championnat d’Afrique catégorie junior prévu du 18 au 30 mars 2008 à Gaborone (Botswana).

Au total, 25 joueurs dont 22 Maliens, ont participé au tournoi de cette année doté de 2,2 millions de F CFA et qui intervient après celui du Sénégal remporté il y a une semaine par le Sénégalais Daouda N’Diaye. A noter qu’en finale du double messieurs, le duo Dabiré Sansan et Lonfo Zakaria tous du Burkina se sont imposés face à Daouda N’Diaye (Sénégal) et Madou Keita (Mali), score final 6/4, 6/1.

Le représentant du Ministre de la Jeunesse et des Sports, Issa Tieman Diarra, chef de cabinet, qui présidait la finale avait à ses cotés le président du Comité Olympique National et Sportif du Mali Habib Sissoko, le président de la Fédération malienne de tennis, Mohamed Oumar Traoré, plusieurs autres personnalités de marques et d’une foule nombreuse.


Le parcours des Maliens

Outre le demi-finaliste Madou Keita, on notait la présence de quelques noms comme le champion en titre, Souleymane Sangaré. L’actuel n° 1 malien tout comme Dramane Bagayoko, Amadou Diallo ou encore Assana Dia et Allassane Touré (tête de série n° 8) du tournoi ont marqué le tournoi par leur progrès. C’est le cas de Dramane Bagayoko, auteur d’une belle partie en quarts de finale perdu contre Zakaria Lonfo en trois sets 6/3,6/7 et 6/2. Dramane Bagayoko a réalisé l’un de ses meilleurs matches au prize money.

Assana Dia a aussi fait sensation en éliminant son compatriote Allassane Touré pour les quarts. En quarts de finale, Assana Dia a fait douter son adversaire, le Burkinabé finaliste malheureux avant de subir sous la pression de l’expérience. Avant cette opposition, Assana Dia, un espoir sûr du tennis malien ne jurait que par la victoire et clamait à qui veut l’entendre qu’il était venu cette année pour remporter le trophée. Mais son rêve d’inscrire son nom au palmarès de l’étape malienne du Prize money fut brisé par le joueur du Faso.

Il faut rappeler qu’en huit éditions, seuls deux Maliens ont été sacrés devant leur public : Sékou Dramé en 2002 et Yaya Traoré en 2003. Le premier a dominé l’Ivoirien, Claude N’Goran double vainqueur en 2000 et 2001 tandis que le deuxième a été sacré face au Togolais, Gkapo Blaise. Depuis 2003 donc, aucun joueur malien n’a réussi à monter sur la première marche du podium de l’étape Bamakoise de prize money. Vivement la prochaine étape Bamakoise.

Boubacar Diakité Sarr

26 février 2008.