Partager

Le directeur général du Comité de Régulation des Télécommunications (CRT), Choguel Kokala Maiga, a procédé le jeudi 14 août 2008 au Centre International de Conférence de Bamako au lancement officiel des activités de communication du nouveau plan national de numérotation.

Après le constat d’une croissance exponentielle des besoins des lignes téléphoniques au Mali, le CRT a décidé de porter la capacité du réseau de 10 millions (estimation actuelle) à 100 millions de lignes. Ainsi à partir du 31 octobre prochain, le réseau téléphonique passera de 7 à 8 chiffres. Pour ce faire, le fixe Sotelma à Bamako commencera par le chiffre 20 et les Régions 21.

Tous suivis des six derniers chiffres habituels. Par exemple, le 223. 64.44 devient 20.23.64.44 (Bamako) et le 282.05.94 sera 21.82.05.94(Gao). Le chiffre 6 sera ajouté au fixe Malitel, et 4 à celui d’Orange Mali. Exemple: 6876486 deviendra 66876486 (pour Malitel), le 6121866sera 46121866 (pour orange).

S’agissant des mobiles, Malitel ne change pas de chiffre, mais Orange commencera par le chiffre 7. Exemple: le 6370632 deviendra76370632. Mais ce changement ne concerne nullement les index et les numéros d’urgence.
Cette opération sera faite par l’école supérieure multinationale des télécommunications du Sénégal, avec un coût total de 44 millions de FCFA. Ce basculement coûtera à la Sotelma 1,2 milliards de FCFA et à Orage Mali 900 millions de FCFA.

C’est en substance ce qui ressort de la déclaration liminaire du directeur général du CRT à l’occasion de la conférence de presse qu’il a organisé jeudi dernier sur le passage des réseaux téléphoniques de 7 à 8 chiffres. En présence des responsables de la Sotelma et d’Orange, Choguel dira que le but de la conférence est de préparer d’avance les populations au changement qui sera fait le 31 octobre prochain afin qu’elles ne soient pas surpris.

Selon lui, ce passage de 7 à 8 chiffres a des avantages non seulement pour l’Etat, mais aussi pour les opérateurs ainsi que les clients. Il permettra aux opérateurs de ne pas toujours changé leurs équipements ou les numérotations. Aussi l’introduction de nouveau opérateurs économiques sur le marché.

Pour que le changement ne passe pas inaperçu, le directeur général du CRT, Choguel, a rassuré les journalistes que des campagnes de sensibilisation, d’information, des sketchs, seront organisées à l’intérieur et à l’extérieur du pays.


Hadama B Fofana

15 Août 2008