Partager

Pour son programme conjoint IMAS-Afrique (International Master of Advanced Studies) qu’il exécute en collaboration avec l’Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève, l’Institut supérieur de technologies appliquées (Technolab-ISTA) a lancé le mardi 2 juillet 2010 la 8e promotion dudit programme.

La cérémonie qui a réuni au siège de l’établissement les partenaires du programme, professeurs, étudiants et autorités universitaires a été mise à profit par le directeur de Technoloab-ISTA, Daouda Diakité, pour exprimer toute sa satisfaction.

Selon lui, au lancement d’IMAS, il y a 8 ans, l’issue était incertaine, mais ISTA a cependant su mettre en place des ressources humaines et matérielles nécessaires pour son exécution.

Cette année, ils sont 14 étudiants de cinq nationalités qui vont prendre part pendant 9 mois au programme. Ce groupe est constitué à part égale d’hommes et de femmes, ce qui constitue un motif de satisfaction du co-directeur IHEID, Michef Carton, qui a parlé du respect du genre.
Apres huit années d’exécution du programme d’IMAS, ses concepteurs pensent qu’il représente aujourd’hui un programme professionnalisant et un cursus de spécialisation en études du développement.

Le programme propose une vision et une compréhension globale des problèmes et phénomènes liés au développement en mettant l’accent sur l’approche inter disciplinaire, l’analyse critique, les relations inter culturelles. Il est délocalisé sur trois continents (Afrique, Asie et Amérique latine).

La responsable du programme, Dominique Rossier, a expliqué que le programme va se dérouler cette année en trois étapes. Une première partie de deux mois sera consacrée à l’introduction conceptuelle et théorique, appuyée par des cas pratiques au Mali.

La seconde étape consistera à des études de recherches sur le terrain en trois mois dans le pays d’origine de l’étudiant.
 » La dernière étape se déroulera à Genève durant trois mois et portera sur la consolidation des acquis des deux premières séquences », a noté Mme. Elle a salué la capacité d’adaption des différents lauréats à bien conduire le programme.

L’expérience et le thème de recherche proposé par les candidats constituent les critères de sélection à l’IMAS.

Amadou Waïgalo

04 Août 2010.