Partager

Talents Cachés, la tribune d’expression des champions a été à la découverte de l’intraitable et rigoureux défenseur malien du Football Club Wil Abdoul Diakité.

Abdoul Diakité n’est certainement pas le premier joueur malien à foulé les pelouses Suisses, mais il en est le premier qui a laissé une très bonne image du pays de Fréderic Oumar Kanouté et autres Seydou Keita seydoublen par son sens du marquage à la culotte. Il a déjà conquis les cœurs des fidèles supporters du FC Wil qui ne jurent que par le jeune défenseur malien. Il dicte chaque week-end sa loi aux attaquants qui ont la malchance de l’avoir sur leur chemin. Solide et longiligne garçon, il culmine à 1,83 m et pèse 76kg. C’est au sein du très convoité centre de formation d’Auxerre qu’il a appris les rudiments du football. Le regard franc et surtout le brassard de capitaine accroché au biceps gauche Abdoul Diakité discret mais précieux sur le terrain de football est le genre de défenseur que toutes les équipes rêvent d’enrôler. « Le rôle de capitaine me plait même si je ne suis pas un leader naturel », explique-t-il. Abdoul Diakité accueille avec humilité le brassard de capitaine que lui a confié Claude Barret son coach.

« Cela prouve que le coach pense que je dois prendre beaucoup de responsabilité sur le terrain » glisse Abdoul. Cette distinction récompense également la régularité du natif de Montfermeil. En bon capitaine, il est le relais de son entraineur sur le terrain. C’est en compagnie des Abou Diaby qui évolue à Arsenal et autres Youness Kaboul de Tottenham et Garan Dembélé qu’il affûte ses armes sous les yeux du manitou d’Auxerre Guy Roux. Ce pur talent doté d’une excellente technique possède les atouts nécessaires pour concurrencer les meilleurs de la ligue 1. Athlétique, difficile a devancer balle au pied, Abdoul Diakité tarde à retrouver une place de titulaire dans la charnière centrale Auxerroise. Son agent lui conseille d’aller tenter sa chance ailleurs. C’est le F91 Dudelange de Luxemburg qui lui déroule le tapis rouge. Rigoureux et rapide, il possède le profil tant recherché au Luxemburg. D’ailleurs quelques jours de stage et un match amical ont suffi à convaincre le staff Dundelangeois. Sa motivation et son envie de réussir ont rapidement sauté aux yeux du staff technique.

De plus à la coupe d’Europe c’est la cerise sur le gâteau pour le jeune malien. Le môme de Montfermeil fait étalage de ses énormes talents et devient illico le chouchou des supporters. Avec les Dundelangeois il échoue d’un tantinet à la porte de la prestigieuse league Européenne des champions. Abdoul Diakité, doté d’un bon jeu de tête et d’un pied gauche magique, il domine le championnat de Luxemburg. « Véritable caractériel dés qu’il pose ses crampons sur un terrain, il est d’une grande gentillesse en dehors » lance un de ses coéquipiers. En bon globe trotteur, Il décide de changer d’air et de championnat, c’est ainsi que les dirigeants du FC Wil de suisse lui font les yeux doux. Abdoul Diakité rejoint cette formation Suisse avec la ferme intention de lui faire gouter le parfum de l’élite Suisse car le FC Wil évolue en deuxième division Suisse. Opération qu’il est entrain de réaliser avec succès.

Mais la préoccupation majeure de ce défenseur intraitable est l’équipe nationale du Mali. « Je bosse comme un âne chaque fois dans l’intention d’avoir une place de titulaire au sein de la charnière centrale des Aigles du Mali. Je peux apporter ma pierre dans l’édifice afin de permettre aux Aigles de voler plus haut. Même très loin du pays je suis et je reste un malien de bon teint. Une convocation avec les aigles est le plus beau cadeau qu’on puisse m’offrir » indique-t-il. Une paire Molla Wagué, Abdoul Diakité pourra faire fureur, la balle est maintenant dans le camp du sélectionneur national des Aigles avant que celui des bleus ne pointe son nez car Abdoul est un franco-malien donc à la possibilité de rejoindre les bleus aussi.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 27 Mai 2013