Partager

L’école Kwong Myung de Baco-Djicoroni a abrité (du 16 au 23 juin 2007) un stage de formation au profit des combattants et entraîneurs. Animé par le grand maître sud-coréen, Kim Doo Sung (ceinture noire 5e dan), il a été marqué par la remise de grade de ceinture noir 6e dan de taekwondo à maîtres Bakary Diawara, Alioune Badara Traoré et Alfousseyni Diarra.

Le grade de ceinture noire 6e dan de taekwondo a été conféré à Bakary Diawara, Alioune Badara Traoré et Alfousseyni Diarra le 23 juin dernier sur la base de la présentation par chacun des candidats d’un mémoire sur la discipline. La distinction récompense également les efforts fournis par les trois maîtres dans la promotion du taekwondo au Mali et ailleurs.

Des combattants de l’équipe nationale ou non et des entraîneurs étaient ciblés par ce stage. Pour le président de la Fédération malienne de taekwondo (Femat), Me Saïdou Toukoto Ly, cette formation entre en droite ligne du programme de leurs ambitions.

Elle a été possible grâce à l’appui technique du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), dont l’objectif est de parfaire la formation des combattants et entraîneurs en vue des prochains Jeux africains « Alger-2007 ».

« Ce stage permettra aux combattants d’affronter Alger avec sérénité et confiance », a affirmé le 1er responsable de la Femat. « Nous remercions le Cnosm pour son appui, le département des Sports pour les deux semaines d’internat accordé aux combattants et leurs encadrements en vue d’une prestation honorable aux Jeux africains », a ajouté Me Ly.

Au nom du Cnosm, Oumarou Tamboura a rappelé l’objectif du stage qui est la vulgarisation des techniques avancées des cours théoriques et d’entraînement pour une meilleure prestation des combattants aux prochaines joutes à commencer par Alger-2007.

« C’est une occasion pour notre pays de remporter une médaille des Jeux car depuis les Namakoro Niaré le Mali n’a jamais remporté une médaille aux Jeux africains ou olympiques », a-t-il ajouté. Et au porte-parole des combattants d’assurer : « Nous partons à Alger pour la plus haute marche du podium ».

Le représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, Moriké Traoré, et le président d’honneur de la Fémat, le colonel Samballa Ilo Diallo, ont réitéré leur soutien à la fédération avant d’exhorter les combattants à persévérer dans le travail.

Ce stage, qui fait suite à un autre animé par le même Me Kim Doo Sung, témoigne les bonnes relations entre la Fémat et les instances continentales et mondiales du taekwondo. Durant deux semaines, l’expert coréen a mis au profit des stagiaires (30 combattants et 4 entraîneurs) son expérience et sa compétence.

A l’issue du stage, 5 garçons et 3 filles ont été retenus pour les Jeux africains 2007.

Boubacar Diakité Sarr

04 juillet 2007.