Partager

A quelques semaines de la prochaine rencontre des bailleurs de fonds, le CSLP a organisé une rencontre ce jeudi à la Maison de la Presse, en vue de baliser le terrain pour la réussite de l’évènement. Ladite table ronde se tient conformément aux recommandations de celle tenue en Mars 2004 à Genève et sera co-présidée par le gouvernement malien et le PNUD.

Pour M. Sékouba Diarra, coordonnateur de la cellule CSLP, ces échanges du 22 Mai avec les médias revêtent une importance capitale, car ils constituent le point de départ de la compagne de médiatisation de la table ronde des bailleurs de fonds que le gouvernement a décidé d’organiser les 12 et 13 Juin 2008 au Centre International de Conférences de Bamako.

Ce rendez-vous de la première quinzaine du mois de Juin vise quatre objectifs fondamentaux. A savoir : renforcer le climat de confiance et de compréhension commune sur les politiques et stratégies de développement ; identifier les voies et moyens d’accélérer la croissance et les progrès vers les OMD ;

développer les instruments pertinents de mesure et de suivi (statistiques) des politiques et stratégies de développement économique et social ; réquérir, pour la réalisation de ces politiques et stratégies, un accompagnement (technique et financier) fort de la communauté internationale.

Au cours de cette table ronde, il sera aussi question de développer un dialogue fécond autour de quelques instruments fondamentaux de développement et de coopération récemment élaborés, tels que le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP 2007-2011).

Le plan décennal de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), le plan d’action national de mise en oeuvre de la Déclaration de Paris, et le Projet de Développement Economique et Social (PDES) du Président de la République, qui seront sans doute débatus.

La table ronde donnera également l’occasion, au Mali et à ses partenaires, d’échanger sur des dossiers aussi importants que l’harmonisation de l’aide, la bonne gouvernance, le programme national de sécurité alimentaire et le développement des capacités agricoles du pays.

Les résultats attendus de la table ronde

De cette rencontre des bailleurs de fonds, on attend un accord sur les politiques à mettre en oeuvre pour accélérer la croissance au Mali et atteindre les OM ; un engagement du gouvernement malien sur le programme de mesures pertinentes à mettre en oeuvre à cette fin ;

des décisions sur la mise en place d’un système statistique et d’indicateurs qui permettent la mise en oeuvre de politiques orientées vers les résutlats ; des engagements d’appui supplémentaire des partenaires techniques et financiers, pour la mise en oeuvre du programme de développement global du Mali.

Bakoroba COULILBAY

26 Mai 2008