Partager

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a annoncé lundi avoir nommé Taban Deng Gai comme vice-président, en lieu et place de son grand rival Riek Machar, qui a fui la capitale Juba après les violents combats de début juillet. « En tenant compte des recommandations des hauts dirigeants du SPLM/SPLA-IO (ex-rébellion, ndlr), pour la nomination du successeur du Premier vice-président de la République du Soudan du Sud, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés (…), je publie ce décret républicain ordonnant la nomination de Taban Deng », a annoncé le président Kiir, selon un décret lu à la radio nationale. Taban Deng, actuel ministre des Mines dans le gouvernement d’union nationale, avait été désigné samedi par une partie des responsables de l’ex-rébellion pour occuper les fonctions de vice-président, si Riek Machar ne revenait pas à Juba.. La nomination de Taban Deng ne fait que confirmer les dissensions qui agitent l’ex-rébellion, et dont a su jouer le président Kiir, qui a réussi à mettre sur la touche, au moins provisoirement, son principal rival. Riek Machar s’était employé à l’avance à rejeter la validité d’une nomination de Taban Deng au poste de vice-président. « Le bureau politique du SPLM/A IO condamne dans les termes les plus virulents la tentative de déstabiliser le SPLM/A IO et de détruire l’accord de paix (…) menée par le général Taban Deng Gai », a indiqué l’ex-rébellion. AFP