Partager


Si le niveau d’études est trop faible c’est que les élèves ne reçoivent pas une bonne éducation de base. Pendant que l’accès à l’éducation demeure un problème, le plus grand obstacle à la réalisation d’un enseignement primaire pour tous est la mauvaise qualité de l’éducation, l’insuffisance d’enseignants qualifiés, l’insuffisance et la mauvaise qualité du matériel didactique.

A cela s’ajoutent l’inadéquation entre l’enseignement formel et les besoins d’apprentissage et l’insuffisance de classes.


Une responsabilité partagée

L’apprentissage de la langue nationale dans certaines classes primaires réduit la qualité de l’enseignement au niveau secondaire. La négligence des parents par rapport à l’éducation de leurs enfants porte également un coup dur à la qualité de l’apprentissage.

Les élèves, les parents d’élèves et les professeurs ont tous leur part de responsabilité vis-à-vis de l’éducation scolaire.

Car le bon apprentissage dépend aussi de la bonne conduite de l’élève et du bon enseignement dispensé par le professeur.

Pour un bon système éducatif, il faut une bonne organisation des différentes formes d’enseignements, tant général que professionnel, les rendre accessibles à tous les élèves, prendre des mesures appropriées, telle que l’instauration de la gratuité de l’enseignement et l’ofre d’une aide financière en cas de besoin.

Rendre ouverte et accessible à tous, l’information et l’orientation scolaire et professionnelle. Prendre des mesures pour encourager la régularité de la fréquentation scolaire et la réduction des taux d’abandon scolaire.

Et pourquoi ne pas faciliter l’accès aux connaissances scientifiques et techniques et aux méthodes modernes de l’enseignement pour avoir un bon niveau éducatif?


Lalla Aïcha KANTE (Stagiaire)

27 Janvier 2009