Partager

Le torchon brûle encore au niveau d’un des syndicats nationaux de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). Il s’agit du Syndicat national des transporteurs, dirigé par Yaya Mallé, un déflaté du Comité malien des transports routiers (CMTR). Pour n’avoir pas organisé le congrès de son syndicat conformément à la correspondance de l’UNTM adressée aux syndicats nationaux de tenir leur congrès avant le 30 juin 2013, il vient d’être suspendu de ses fonctions de secrétaire général par la majorité des membres du bureau exécutif du Syndicat national des transports.

Dans une lettre en date du 14 août 2013 adressée au secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali, signée du secrétaire général adjoint du syndicat des transporteurs Karim Sangaré, il est reproché au camarade Yaya Mallé la violation flagrante des statuts et règlement intérieur, le travail fractionnel, le refus catégorique d’exécution des décisions du bureau exécutif.
Il est à noter que Yaya Mallé est l’un des anciens de l’Union nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) du temps de feu Bakary Karambé, formé par le doyen Demba Diop avec lequel il militait dans le même syndicat. M. Mallé est un ancien travailleur du CMTR.

Avec la liquidation des sociétés et entreprises d’Etat, Yaya Mallé a été déflaté. Il trouve refuse au niveau de la centrale syndicale. Et depuis lors, sans statut, il est membre des différents bureaux de l’UNTM, après un passage controversé à la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM).
Au sein du syndicat national des transporteurs, on se pose la question de savoir si M. Yaya Mallé est salarié ou employé. S’il est salarié pour qui travaille- t-il ? Et qui le paye ? S’il estime qu’il est employeur, sa place n’est pas du côté du syndicat, c’est sûrement du côté du patronat.
On se rappelle bien que lors du 11ème congrès du Syndicat national des transports, le statut de déflaté de M. Mallé avait provoqué une vive tension entre les délégués.

Imposé par Siaka Diakité, secrétaire général de l’UNTM, à la tête des transporteurs, la section nationale des transports d’Etat a suspendu sa participation audit syndicat mais tout en restant membre de la centrale.
Il faut rappeler qu’à ce jour tous les syndicats nationaux affiliés à l’UNTM ont organisé leur congrès, sauf celui que dirigeait Mallé.

Yoro SOW

L’Inter de Bamako du 19 Août 2013